Intel QW-Net : une techno similaire au DLSS

0
233

Nous savons tous qu’Intel se prépare à débarquer sur le marché des cartes graphiques dédiées courant 2021. Récemment, le géant de Santa Clara a précisé qu’il comptait aussi couvrir le marché des gamers avec ses prochaines cartes graphiques. Nous savons maintenant que les bleus développent avec l’Université de Santa Cruz (UCSC) en Californie, une technologie de redimensionnement de l’image utilisant l’intelligence artificielle.

Cette nouvelle technique d’optimisation de la résolution, en utilisant une IA, s’appelle QW-Net. Alors ne nous enflammons pas trop vite car, pour le moment, cette technique de reconstruction d’image est pour une utilisation hors ligne. Cependant, si la technologie est là et qu’on ne sait pas très bien comment Intel va l’utiliser, il est intéressant de comparer les travaux menés par l’université de Santa Cruz avec le DLSS de Nvidia.

Intel QW-net

« En utilisant une implémentation d’inférence optimisée, ils reconstruisent une image 1080p en 18 à 20 ms sur un GPU haut de gamme. En comparaison, DLSS reconstruit une image 4K en moins de 2 ms. Ces deux approches peuvent reconstruire des images à une résolution plus élevée que le rendu d’entrée ».

Nvidia, qui a été précurseur de cette méthode, semble ainsi disposer d’une avance considérable. Alors ce qui n’est aujourd’hui qu’une démo de travaux universitaires est encore loin de débarquer dans les jeux avec une carte graphique Intel. Néanmoins, ne soyons pas naïfs et considérons qu’Intel nous a montré ce qu’il voulait bien nous montrer.

Il n’en reste pas moins qu’on peut tirer plusieurs enseignements de cette information :

  • Nvidia, comme d’habitude a été précurseur et a injecté une technologie novatrice dans l’écosystème PC alors que les autres s’endorment. On peut ergoter sur l’arrogance du personnel de la marque au caméléon mais son implication dans le monde du PC explique aujourd’hui grandement sa domination. Voir Intel et sans doute d’autres s’engouffrer dans cette voie indique aussi que le calcul déporté et l’upscaling traité par une IA semble une piste d’avenir.
  • Intel semble bosser intensément sur ses futures solutions graphiques en construisant, lui aussi, un écosystème afin d’éviter que l’ensemble des acteurs « softwares » se jettent dans les bras de Nvidia, faute d’alternative.

La démo de l’université de Santa Cruz devrait être beaucoup plus détaillée lors du prochain SIGGRAPH ASIA prévu le 20 décembre 2020.

 

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires