H800 : une carte AI plus lente pour le marché chinois !

1

Comme vous le savez, la Chine et les États-Unis, ce n’est pas une grande histoire d’amour. D’ailleurs, les américains font tout pour empêcher, ou ralentir l’empire du Milieu dans le domaine des semi-conducteurs. La H800 en est une nouvelle preuve puisque cette carte, destinée aux calculs liés à l’IA, s’avère être une H100 fonctionnant au ralenti.

H800 : une carte volontairement bridée pour le marché chinois !

Afin de se mettre en conformité avec les autorités de régulation et d’exportation américaine, NVIDIA propose sa H800. Si la carte se base sur la H100, cette dernière pourrait s’avérer bien moins efficace.

NVIDIA H800

En effet, pour être en conformité, les verts ont drastiquement réduit la vitesse de transfert du bus d’interconnexion entre les puces. Si sur une H100, ce débit est de 600 Go/s, sur la version chinoise, il tombe à 300 Go/s. Par ailleurs, nous n’avons aucune idée quant au nombre de cœurs cuda ou de tensor core présents dans le GPU. On sait simplement, via un porte-parole de NVIDIA que la carte est « pleinement conforme avec les « règles de contrôle des exportations ».

Quoi qu’il en soit, avec un pont limité, cela entraine une augmentation des délais de traitement de l’information. Même constat pour ce qui est des temps d’apprentissage de l’IA.

Malgré cette interconnexion sévèrement bridée, la carte reste quand même utilisée par de grosses entreprises chinoises. Via Tom’s Hardware, nous apprenons que des groupes comme Alibaba, Baidu ou encore Tencent en sont équipés. Maintenant, la question reste de savoir combien de cartes faut-il pour compenser ce bus divisé par deux ?

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marc
Marc
30 mars 2023 12h26

Après avoir bien « navigué » pour provoquer le conflit russo-ukrainien en mettant de l’essence sur les braises et aider le coup d’état de 2014, ce n’est donc plus un secret pour personne qu’il s’attaque directement ou manœuvre pour ralentir les autres pays et en particulier la Chine. Cela démontre quand même une chose, c’est qu’ils ont réellement peur du futur, un comble pour le pays qui voulait représenter le futur ^^ Mais bon personne ne peut empêcher le futur de se produire et en l’occurrence la Chine obtiendra les vraies puces et les utilisera quand même comme d’habitude que cela plaise… Lire la suite »