Windows Copilot va pouvoir utiliser les RTX

2

Lorsque Microsoft à présenter les premiers ordinateurs Copilot+, capables d’exploiter pleinement les prochaines fonctionnalités de Windows autour de l’IA, seules des machines équipées équipées des nouveaux SOC Snapdragon X Elite de Qualcomm étaient éligibles. Aucune machine disposant d’un processeur AMD ou Intel, même doté d’un NPU, n’était présente. Les minimums requis imposés par Microsoft ne permettaient pas aux deux géants américains d’être opérationnels pour Copilot au moment du lancement. Mais il y avait un autre absent de marque dont le nom est pourtant associé à l’IA depuis quelques temps : Nvidia.

Copilot RTX
                        Pourquoi Microsoft n’a pas ouvert Copilot à l’accélération des RTX ?

Portant, depuis 2018 et l’arrivée des RTX 20xx, Nvidia a implanté dans ses GPU des capacités de traitement et d’accélération de l’IA. Les cartes Geforces les plus récentes dépassent largement les performances des NPU des SoC Qualcomm…Pourtant, Microsoft n’a pas autorisé son runtime Copilot à accéder à ces performances. Mais les choses vont changer.

Windows Copilot Runtime va ajouter une accélération GPU pour les SLM de PC locaux
Microsoft et NVIDIA collaborent pour aider les développeurs à apporter de nouvelles fonctionnalités d’IA générative à leurs applications Windows natives et Web. La collaboration fournira aux développeurs d’applications un accès facile à l’interface de programmation d’application (API) aux petits modèles de langage (SLM) accélérés par GPU qui permettent des capacités de génération augmentée par récupération (RAG) qui s’exécutent sur un appareil alimenté par Windows Copilot Runtime.

Copilot RTX

Publicité

Nvidia prend cela avec philosophie. Mieux, il en fait un élément marketing. Pour l’entreprise, l’utilisation du NPU se cantonne à l’AI légère quand leurs produits se destinent, y compris sur PC, au traitement de l’AI lourde.

Jusque là, Microsoft a semblé se concentrer sur le fonctionnement de Copilot sur les NPU des futurs processeurs et SoC. Après cela, la prise en charge des RTX arrivera pour permettre aux utilisateurs d’accéder aux performances d’IA améliorées des GPU dédiés. Une manière de considérer aussi que les RTX ne seront peut-être pas les seules cartes concernées.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
PredatorX87
PredatorX87
3 juin 2024 16h42

Ils font tt pour nous obliger a acheter des nouveaux ordinateurs pfff .

Metal3d
4 juin 2024 7h53
Répondre à  PredatorX87

Pas forcément… Je refuse Microsoft depuis 2001. Je suis sur Linux, j’ai des IA génératives qui tournent sur mon vieux coucou qui a 13 ans.
Je comprends la réticence de quitter Windows quand on est habitué et la peur de ne pas retrouver ses petits. Mais je bosse dans ce domaine depuis longtemps et jamais je n’ai eu besoin de Windows.
Par contre, une chose est sûre, NVIDIA se fout royalement de notre gueule. Parce qu’ils utilisent Linux pour entraîner leurs modèles, mais ils se concentrent exclusivement sur l’intégration dans Windows…
Copilot, c’est pas une obligation. Windows 11 non plus.