Valorant nécessitera un module TPM sous Windows 11

1

On a depuis pas mal de temps ergoté sur les processus de sécurité que comptait déployer Microsoft avec Windows 11. Lorsque nous nous sommes intéressés au fameux module TPM, nous avions évoqué la possibilité d’une utilisation pour sécuriser le gaming compétitif et éviter les triches notamment par l’intermédiaire de “cheat codes”.

Valorant : le module TPM pour se débarrasser des tricheurs

C’est chose faite puisque Riot va rendre obligatoire la certification de sécurité sous windows 11 par l’intermédiaire du module TPM (Trusted Platform Module).

valorant TPM win11

Clairement, un ordinateur qui ne répond pas à cette exigence ne pourra pas jouer à Valorant.

En utilisant le module TPM, Riot Games va bloquer tous les ordinateurs des joueurs utilisant aussi bien des techniques de triche ou tout type de piratage.

Cela se fait grâce à la clé RSA enregistrée dans le TPM, qui ne peut être ni effacée ni modifiée. Chaque clé RSA renforce l’authenticité, garantissant une identification par Windows et toutes les applications exécutées sur la machine. Avec cette méthode, Riot pourra ainsi, suivant les règles de son jeu, bloquer les comptes des tricheurs et/ou leurs adresses IP. C’est évidemment un moyen de sécuriser l’environnement de jeu mais aussi d’assurer une certaine “ethique” lors de compétitions online. Il est à ce sujet fortement probable que Riot ne s’arrête pas ) Valorant mais que d’autres éditeurs lui emboitent le pas.

Pour le moment, cette restriction ne s’applique qu’aux futurs PC sous Windows 11…Mais rien ne permet de dire que Riot n’étendra pas cette méthode afin de contrôler et de sécuriser l’ensemble de son environnement…

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lordanonymous
Lordanonymous
8 septembre 2021 12h38

Super, les DRM s’y mettent. Bientôt la fin de Steam Proton sous Linux donc… Je ne comprends toujours pas cette obligation d’accepter les CGU de Windows quand on achète un jeux. Une petite loi sur le sujet serait fortement appréciée.