Test : HyperX Alloy FPS

1
3427

Test :

Pour le test du Alloy FPS signé HyperX, nous l’avons confronté à une utilisation classique de bureau (type travail, rédaction etc) et bien entendu, nous l’avons aussi utilisé lors de parties de jeux. Alors, que vaut-il dans la vie de tous les jours ?

Les matériaux utilisés

Commençons ce test, avec un petit mot sur le clavier en lui-même. Le Alloy FPS est clairement de bonne qualité. Nous avons, en effet, un produit qui prend place sur une épaisse plaque en acier. Effectivement, nous ne repérons aucun craquement sur ce clavier. En même temps, comment plier ou faire craquer une plaque en acier quand on est pas Hulk ?!

Les touches sont quant à elles dans un plastique avec un revêtement qui leur donne une impression toute douce au toucher. Cela retire cet effet plastique dur que l’on pourrait avoir sinon. Avec le Alloy FPS, nous retrouvons aussi une paire de touches supplémentaires. Certaines ont le même toucher que les touches d’origines, elles sont seulement pourvues d’une couleur rouge. Les autres touches disponibles sont texturées, de sorte à avoir une impression de “métal” sous les doigts. Un peu comme la tôle par exemple.

Avec le Alloy FPS, nous avons là, un clavier plutôt lourd (1,049 Kg) qui tient très bien en place, grâce à son poids ET à ses patins en caoutchouc.

Les Switchs Cherry MX Blue

Notre sample de test du Alloy FPS est équipé de Switchs Cherry MX Blue. Disons-le tout de suite, si vous souhaitez être discret avec votre clavier au bureau ou à votre domicile, il ne faudra pas prendre les Switchs bleus. En effet, même en appuyant le plus légèrement possible, vous n’échapperez pas au clic audible qui se déclenche à l’activation du Switch. Sinon, lorsque l’on est pas habitué, il est très probable de ne pas activer la touche car il est nécessaire de bien appuyer pour la déclencher.

Mais après un petit temps de prise en main, plus de problèmes à ce niveau-là. Ceci dit, c’est un très bon point pour la rédaction, puisque cela évite de nombreuses fautes en cas de pression par inadvertance, chose qui peut arriver fréquemment avec les Cherry MX rouge par exemple. Par contre, en jeu, cela fait perdre un peu de réactivité car la pression à exercer sur la touche est supérieure à celle d’un MX Red.

Voici le bruit de ce clavier HyperX :

Concernant les sensations, les Switchs bleus donnent un peu l’impression d’une “ventouse” au reset de la touche. Par exemple, on appuie sur la touche, le son nous indique son activation. Ensuite, lorsque l’on relâche, nous avons une légère impression que la touche reste “collée” comme une ventouse et ensuite se décolle. Bien entendu, vous ne ressentirez cette impression que si vous activez et relâchez la touche lentement.

HyperX Alloy FPS Cherry MX BlueDes LEDs rouges :

Au dessus des Switchs, nous trouvons les LEDs du clavier. Sur le Alloy FPS de HyperX, il ne s’agit que de LEDs rouges. Impossible d’y paramétrer une autre couleur. Cependant l’intensité est plutôt bonne, pas besoin de forcer sur les yeux pour les voir en fonctionnement.

Sinon, cette référence n’est pas paramétrable via le logiciel de la marque. En effet, pour changer les  effets disponibles avec le Alloy FPS, il faudra utiliser les différentes combinaisons tel que “FN” et “Touche bas” par exemple pour diminuer l’intensité lumineuse.

HyperX Alloy FPS

Les combinaisons :

Pour changer les effets du Alloy FPS, il est nécessaire de passer par les combinaisons du clavier puisque aucun logiciel n’est disponible. Les voici en détails :

  • FN + F6 : Morceau précédent
  • FN + F7 : Pause/Reprise du morceau
  • FN + F8 : Morceau suivant
  • FN + F9 : Couper le son
  • FN + F10 : Baisser le son
  • FN + F11 : Augmenter le son
  • FN + F12 : Mode Gaming, bloque la touche Windows
  • FN + Touche gauche : Effet précédent
  • FN + Touche haut : Intensité +
  • FN + Touche droite : Effet suivant
  • FN + Touche bas : Intensité –

Nous avons là la majorité de ce que l’on utilise la plupart du temps au quotidien. De plus, les effets disponibles sont plutôt sympas. On a le classique Breathing ou encore un effet de diffusion lorsque l’on appuie sur une touche. Par contre, l’absence de logiciel signifie, pas de macros. Finalement, pour les fans de rouge qui n’utilisent pas de macros en jeu, c’est le lot gagnant.

Les petits + :

Le clavier de HyperX est équipé d’un déport USB qui va servir à la charge d’un téléphone par exemple. Mais malheureusement, ce sera sa seule utilité… Effectivement, le déport du Alloy FPS n’a été conçu que pour cela et c’est bien dommage de perdre un second port USB pour cette fonction… Qui finalement ne fait pas son travail jusqu’au bout. De plus, sa version plus récente, le Alloy FPS RGB a le même problème alors que la version TKL, le Alloy FPS Pro lui, proposera le transfert de données via cet emplacement. Vraiment dommage d’après nous.HyperX Alloy FPS déport USBLe Alloy FPS est livré avec une housse protectrice et un câble d’alimentation gaîné détachable. C’est très plaisant pour les LAN, cela évitera dans le temps, que le clavier et son câble s’abiment à être transportés dans un sac à dos. Nous trouvons que c’est un très bon point.

Petit plus également, d’après nous, esthétiquement parlant, le petit logo HyperX sur la touche espace. C’est léger, c’est joli. Nous aimons beaucoup.

HyperX Alloy FPSNous avons fait le tour de ce test, passons maintenant à la conclusion !

page suivante

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
OmfgAlexIsHere
OmfgAlexIsHere
30 octobre 2018 13h06

Intéressant, je ne savais pas que HyperX faisait des périph, le prix est vraiment prometteur !! Pas mal !!!