Taux rafraîchissement variable : vers une clarification ?

0

La Video Electronics Standards Association ( VESA ) a annoncé un nouveau programme de certification pour clarifier toute la communication autour des affichages à taux de rafraîchissement variable, du scintillement, des temps de réponse, etc. Il faut bien reconnaitre que les constructeurs ont décidé d’assommer les clients avec une somme de chiffres plus ou moins réalistes censés vanter les performances de leurs écrans notamment.

rafraîchissement variable

Taux de rafraichissement variable, vitesse, latence : la fin des embrouilles ?

La démarche de VESA, si elle participe à la clarification et à la simplification, pourrait permettre aux consommateurs de choisir plus facilement un écran à taux de rafraîchissement variable (VRR). La nouvelle norme en rejoindra alors d’autres mises en œuvre par l’organisation, notamment Displayport, le support d’affichage et les certifications DisplayHDR.

Le taux de rafraîchissement variable est pour l’instant représenté par 2 écoles : G-Sync de Nvidia et FreeSync d’AMD. Mais VESA a introduit la prise en charge native du taux de rafraîchissement variable avec la révision Displayport 1.2a en 2014. Les processeurs graphiques d’AMD, Intel et Nvidia prennent désormais tous en charge cette norme. Vous noterez donc qu’il existe ( pour le moment ) une première limite à la démarche de VESA : l’association ne teste et ne certifie que les écrans compatibles Displayport.

2 logos pour “aider” le consommateur

VESA va ainsi proposer deux logos respectifs que les fabricants peuvent apposer sur leurs produits si ces derniers passent évidemment les tests. A noter que ces logos ne pourront pas prendre en compte les taux de rafraîchissement “overclockés” proposés par certains fabricants. Seuls les paramètres d’usine par défaut sont pris en compte.

Pour aller plus loin :
Les Threadripper 7000 ( Zen4 ) évoqués

Certification AdaptiveSync

VESA rafraîchissement variable

Elle concerne plus spécifiquement les écrans “gaming”. Voici les prérequis :

  • Un taux de rafraîchissement minimal allant jusqu’à 60 Hz et un maximum d’au moins 144 Hz ( le logo affichera le taux de rafraîchissement maximal pris en charge par l’écran ).

  • La norme teste également les affichages pour le scintillement, les images perdues et les temps de réponse gris à gris (G2G), qui doivent être inférieurs à 5 ms. Mais sur ce dernier point VESA applique des tests très stricts car on sait tous que de nombreux constructeurs annoncent aujourd’hui des temps de réponse inférieurs à 1ms… La condition principale de ces tests sera qu’ils soient opérés à une température ambiante comprise entre 22,5 à 24,5 °C. La constance de la température est essentielle car les temps de réponse s’améliorent considérablement plus l’écran est chaud. Deuxièmement, VESA ne prendra en compte que le temps de réponse moyen de 20 transitions G2G différentes plutôt que de choisir la meilleure. Enfin, le dépassement et le sous-dépassement doivent être inférieurs à certains seuils lors de tous les tests.

Certification MediaSync

rafraîchissement variable

Ce niveau de certification est plutôt réservé aux créateurs de contenu. Il se concentre donc sur le bon fonctionnement du taux de rafraîchissement variable pour la lecture multimédia et la création de contenu. La certification nécessitera cependant aussi de respecter les contraintes en rapport avec le scintillement et autres.

Vous pouvez retrouver le protocole détaillé en date du 29/04/2022 ici.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires