Marché du PC : la folie continue

0

Malgré les inquiétudes persistantes liées à la pénurie de semi-conducteurs, le marché des PC continue d’être en très forte croissance, comme il ne l’a jamais été depuis bien des années. Si on en croit les analystes de IDC, les livraisons de PC devraient augmenter de 18,1 % en 2021, avec des livraisons d’un peu plus de 357 millions d’unités. Pas besoin d’avoir fait des études de math pour constater que cela signifie près d’un million de PC vendus chaque jour !

1 Million de PC vendus chaque jour en 2021

Prenons déjà en compte que les chiffres d’IDC comprennent les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables et les stations de travail, mais pas les tablettes ni les serveurs x86.

idc PC market

Avec la fin de la pandémie (hypothèse théorique mais espérée par tous), les analystes pensent que nous pourrions avoir un « trou d’air » entraînant une légère baisse de la demande. Néanmoins, sur une projection plus large, l’IDC s’attend à un taux de croissance annuel de 3% sur les 5 prochaines années.

Marché du PC : Une crise qui a modifié les habitudes d’achats.

DIY market PC

  • Sur le marché des amateurs de gaming et des passionnés, la pénurie semble avoir particulièrement touché le secteur du DIY et donc de la vente de composants au détail. L’acheteur potentiel (qui en avait les moyens évidemment) a été contraint d’acheter des PC pré-assemblés au lieu de monter lui même ses propres systèmes. En effet, le prix d’un PC complet s’est majoritairement révélé plus avantageux que l’achat de composants. L’exemple de l’inflation des prix sur les CPU est suffisamment explicite pour comprendre le phénomène
  • Sur le marché des PC portables, la situation est très paradoxale. Bien entendu ce secteur est lui aussi touché par les phénomènes les plus visibles comme les tensions sur les CPU/GPU et la mémoire. Mais les goulots d’étranglement les plus problématiques apparaissent dans d’autres domaines, tels que les dalles des écrans, avec des pénuries et des augmentations de prix. Mais il y a aussi des composants jusque là jugés secondaires comme les puces audio, les contrôleurs, etc. Des petits grains de sables qui empêchent de disposer d’un produit fini ce qui, par voie de conséquence, vient encore booster la demande sur les PC desktop.

Il existe un dénominateur commun concernant ses pièces « secondaires » et les problèmes que l’industrie automobile subit : tous ces composants sont produits avec la même technologie de gravure de 40 nm ou plus. Personne ne se préoccupe de ce problème car nous avons tous les yeux sur le 8, le 7 ou encore le 5nm : mais il perturbe, lui aussi, le marché !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires