L’Allemagne en pole pour la future usine d’Intel

0

L’Allemagne semble disposer d’une sérieuse longueur d’avance sur ses camarades européens pour recevoir la future usine qu’Intel souhaite implanter dans un futur proche.

Il y a quelques semaines, nous avions évoqué la visite du tout frais nouveau PDG de la société Intel, Pat Gelsinger qui semblait avoir été “pris en mains” par les officiels allemands. En effet, à peine arrivé en Europe alors que le commissaire européen, le français Thierry Breton, multipliait les déclarations volontaristes, le Pdg d’Intel s’est vu proposer une tournée “made in germany” des principaux dirigeants politiques et industriels du pays, faisant passer au second plan le commissaire Thierry Breton pourtant sollicité pour être le bienfaiteur de l’affaire.

Car pour implanter son usine et être compétitif, l’ami américain d’Intel n’a pas vraiment tourné autour du pot : il a besoin de 10 milliards de $ pour que le site soit compétitif en comparaison d’un implantation asiatique. Une subvention qui fait grincer les dents des acteurs européens sous-évalués dans ce jeu de poker et qui se demandent quel traitement la commission leur réserve.

 L’Allemagne continue à pousser ses pions en solo

Intel dispose déjà d’une implantation en Irlande, pourtant l’hypothèse allemande prend de plus en plus d’épaisseur grâce à une intense politique diplomatique pas vraiment menée de concert avec la Commission européenne.

Ces dernières heures, la Bavière, par la voix de son ministre local de l’Économie, a confirmé être en négociation directe avec Intel. La Bavière aurait ainsi suggéré une base aérienne désaffectée à Penzing-Landsberg, à l’ouest de Munich, comme emplacement possible pour l’usine.

Pour aller plus loin :
Une nouvelle roadmap concernant les versions mobiles d'Alder Lake

Allemagne Intel

En visite chez ASML, Thierry Breton a confirmé l’intention de la Commission d’investir sur le secteur massivement mais a continué à envoyer des signaux (financiers) positifs pour l’arrivée d’acteurs étrangers sur le territoire européen :“…nous sommes dans une position où nous voulons leur offrir l’opportunité de venir, d’investir sur notre continent et d’améliorer la sécurité d’approvisionnement”.

Pour rappel la Bavière est l’état allemand où sont localisés les constructeurs BMW, Audi…Mais aussi les plus gros équipementiers qui souffrent de la pénurie de puces.

 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires