Kryonaut Extreme : nos impressions après un test sous LN2

0
312

Fin d’année dernière, nous vous avions annoncé l’arrivée d’une nouvelle pâte thermique de la marque Thermal Grizzly, la Kryonaut Extreme, à destination des overclockeurs extrêmes et des sessions sous azote liquide.

Nous ne trouvions pas d’intérêt à tester cette pâte dans sur une configuration H24 et nous attendions de réaliser une session sous LN2 afin de mesurer les performances de cette Kryonaut Extreme. Ce fut chose faite ce week-end avec notre i9-11900K et la carte mère ROG Maximus XIII APEX. Nous avions à notre disposition une seringue de 2 grammes qui devrait convenir pour deux ou trois utilisation. Le packaging proposé par Thermal Grizzly se compose de deux embouts permettant d’étaler directement la pâte sur le IHS de votre processeur. Bonne nouvelle puisque celle-ci s’étale assez facilement.

Ce que nous recherchons comme qualité pour une pâte thermique sous azote liquide, c’est qu’elle « ne craque pas ». Lors de notre session avec le i9-11900K, nous avons pu bencher full pot, c’est-à-dire aux alentours de -193°C. À cette température, la pâte doit garder sa consistance et surtout ne pas geler, sinon, on dit qu’elle « craque ». Elle devient solide, gèle et ne joue plus son rôle de transfert entre le processeur et le godet, la température du processeur remonte donc en flèche et le reste de la session sera alors très compliqué. Durant près d’une heure de tests entre -170 et -193°C, nous n’avons rencontré aucun souci.

Une seconde session est prévue ce mercredi afin de confirmer nos premières impressions, mais cette Thermal Grizzly Kryonaut Extreme est sans aucun doute une pâte thermique que nous pouvons vous recommander pour vos sessions sous LN2 ! Facile à étaler et qui ne craque pas sous froid, quoi demander de plus ? Un pot de 33 grammes pour nos prochaines sessions…

 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires