Forte demande, TSMC monte ses prix de 10% !

1

Bien souvent, sur les marchés, ce qui régit les prix de vente, c’est la loi de l’offre et de la demande. En effet, plus la demande augmente, plus le prix est élevé et, à l’inverse, moins elle est forte, plus les prix baissent. C’est exactement ce qu’il se passe du côté de TSMC qui, suite à une forte demande, décide de monter le prix de ses wafers de 10% !

Hausse de 10% des wafers en 5 nm chez TSMC !

TSMC

Cette entreprise est leader dans tout ce qui est en lien avec la production des puces informatiques. Les grands de l’industrie que sont NVIDIA et AMD font appel à cette entreprise et dans une moindre mesure, même Intel.

Toujours est-il qu’avec le boum de l’intelligence artificielle l’entreprise a un carnet de commandes bien rempli. On l’a vu, NVIDIA expédie des cargos entiers de cartes graphiques à destination du monde pro, cependant, ces cartes, il faut bien les produire quelque part. D’autant qu’il y a NVIDIA certes, mais pas que.

Publicité

TSMC prix waffers

Toujours est-il que si les prix des wafers de 7 nm et 16 nm étaient à la baisse en 2021, ils sont sérieusement remontés. Jusqu’en 2023, les prix étaient à peu près stables, mais TSMC s’apprête à monter le prix de ceux en 5 nm de manière significative. Quant au 3 nm, on s’attend à une légère hausse tarifaire début 2025 puis début 2026. Ce schéma serait aussi le même pour le 7 nm tandis que le 16 ne devrait pas fluctuer.

Forcément, tout ceci n’augure pas que du bon puisque l’on peut s’attendre à une hausse du prix des composants exploitant le 3 nm et le 4 nm apprend-on. Pour vous faire une idée, cela représente une facture qui passe de $18 000 à $20 000 la galette pour graver du 4 nm. Reste encore à savoir quel sera l’impact de cette hausse sur le prix des composants finaux.

1 COMMENTAIRE

  1. Aller, en étant un peu chauvin (ou plutôt terriblement réaliste) je dirais que le calcul pour le consommateur sera le suivant :
    – hausse matière première + 10%
    – ristourne commerciale gros volume – 5%
    – taxe du fabricant pour agrandir les portes puisque ses chevilles ne passent plus +15% (mais bon, celle-ci était déjà appliquée avant)
    – taxe “Larme de crocodile” la main sur le cœur pour expliquer qu’il est impossible pour eux de faire moins de 312,8% de marge sur un produit +18,5%

    TOTAL : bien trop chère, mais c’est pas grave car il y aura toujours des gens pour acheter d’abord et se plaindre ensuite que, quand-même, +35% du prix c’est peut-être un peut exagérer.

    Dans l’équation, je reste persuader, a titre personnel, que la variable à problème n’est pas forcément du côté du fournisseur.