Comment les CPU Alder Lake utiliseront leurs cœurs

2

Le gros intérêt des prochains processeurs Intel Alder Lake vient de leur architecture hybride. beaucoup de choses ont été dites mais le fonctionnement de leurs cœurs est une source d’interrogations ( et de curiosité ) pour nous tous.

Alder Lake : Un fonctionnement proche de celui des cores ARM ?

Pour simplifier, on a souvent cité en exemple l’architecture ARM qui serait d’une certaine manière reproduite par Intel avec des cœurs hautes performances (Golden Cove) et des cœurs plus efficients (Gracemont) pour tâches d’arrière-plan. La fuite d’un brevet dénichée par CoreTeks nous permet de nous faire une idée plus précise sur la répartition de la charge de travail dans les processeurs de ce type et, en particulier, le planificateur de charge de travail d’Alder Lake (scheduling). Ce brevet permet de comprendre notamment le mécanisme d’allocation des ressources sur les architectures de cœurs hybrides avec une interface de planification guidée par le matériel qui maintient le système d’exploitation à jour sur les capacités du processeur en fonction des contraintes de puissance, des contraintes thermiques et de la disponibilité des cœurs au sein du CPU.

Alder Lake

Le planificateur de charge de travail fonctionne en identifiant le thread le plus exigeant s’exécutant sur le système et l’affecte aux cœurs hautes performances tandis que les autres threads sont dirigés vers les cœurs basse consommation. Lors de la première passe, les exigences de performances de la charge de travail planifiée sont calculées à l’aide des données de thread telles que la durée d’exécution, la priorité et la latence qui leur sont associées. Si l’algorithme décide que la charge de travail ne nécessite pas les ressources supplémentaires des cœurs hautes performances, le thread est alors affecté aux cœurs basse consommation.

Pour aller plus loin :
Intel Dragon Canyon : le Nuc gen12 avec un socket

Ensuite, on constate sur le graphique suivant que l’évolutivité du thread est analysée.

Alder Lake

Un fonctionnent qui devrait perdurer sur les prochaines générations

Comme le remarque CoreTeks, “Il existe certaines situations où la planification d’un thread pour un petit cœur peut apporter de meilleures performances globales que la planification pour un grand cœur et certaines situations où la planification d’un thread pour un grand cœur peut entraîner une meilleure efficacité énergétique qu’un petit cœur.”

La conclusion de tout ça c’est de constater que la solution de planification matérielle proposée pour Alder Lake a des bases solides et un bel avenir devant elle. Cette solution devrait perdurer et évoluer avec les prochaines générations de CPU des bleus. Pour en revenir à nos préoccupations plus immédiates, l’un des enjeux sera de voir comment Windows 11 gère ces nouvelles possibilités…Et quelque chose nous dit que là aussi Intel pourrait avoir quelques avantages.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ormerable
Ormerable
5 juillet 2021 4h48

 “”l’un des enjeux sera de voir comment Windows 11 gère ces nouvelles possibilités…””

je pense que vous avez dit le plus important : faire confiance a windows ……………

Last edited 6 mois il y a by Ormerable
Jack
Jack
5 juillet 2021 12h32
Répondre à  Ormerable

C’est mal parti pour cela 🙁