SMIC blacklisté par les autorités américaines

2
809

Le Bureau américain de l’industrie et de la sécurité (BIS) a annoncé aujourd’hui qu’il ajouterait pas moins de 60 entreprises chinoises à la liste des entités, ce qui restreindrait effectivement leur accès aux principales technologies américaines, y compris leur capacité à s’associer à des entreprises américaines.

SMIC Fondry

SMIC le bras armé de la Chine dans les semiconducteurs

Parmi les noms de cette nouvelle liste, on retrouve Semiconductor Manufacturing International Corporation (SMIC), la plus grande fonderie de puces de Chine. On sait que les autorités chinoises font le forcing pour développer ce secteur et s’assurer une indépendance. SMIC, basé à Shanghai, est un fournisseur de Qualcomm Inc. et Broadcom Inc. L’entreprise est au cœur de l’ambition de Pékin de construire une industrie des semi-conducteurs de classe mondiale et de se défaire de la dépendance à la technologie américaine.

Les USA jugent l’ascendant de la Chine et ses ambitions de dominer les sphères de la technologie comme une menace géopolitique potentielle. Pour eux la montée en puissance de SMIC est une aussi la démonstration de la mise en œuvre de la doctrine de fusion militaro-civile de la Chine. Pour le BIS il existe des preuves d’activités entre SMIC et des entités préoccupantes dans le complexe militaro-industriel chinois.

Si la volonté de puissance de la Chine sur le secteur des technologies est indiscutable, la rhétorique américaine sur les risques militaires est classique et on a pu connaitre ses effets et son efficacités depuis des années, bien avant l’administration Trump, au travers le monde.

USA VS China SMIC

Ralentir la Chine et pénaliser ceux qui collaborent avec elle

Le fait de placer SMIC sur la liste noire va ralentir les ambitions de développement de la Chine dans ce domaine. En effet, les entreprises américaines vendant des équipements ou produits à SMIC pour fabriquer des puces de 10 nanomètres ou plus, verront leurs demandes de licence confrontées à une «présomption de refus», tandis que les articles destinés à produire des puces plus matures que 10 nanomètres seront examinés au cas par cas, selon un haut responsable du Commerce. Pour les autres entreprises qui ne sont pas américaines mais qui exportent vers SMIC, elles seront frappées par certaines restrictions ( comme pas exemple l’accès au marché US ). Les autorités américaines ont déjà incité des entreprises étrangères qui fournissent également des équipements pour la fabrication de puces avancées, à bien mesurer les conséquences de leurs actes.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jack
Jack
19 décembre 2020 18h43

Ce genre de comportement n’est pas sujet à un bannissement complet par l’OMC ?
vu son caractère totalement illégal ?

Il serait plus que temps que tous les pays autre que les U.S.A se regroupent et fassent la même chose envers les U.S.A, je ne leur donne pas 3mois avant qu’ils arrêtent leur aneries tellement leur économie aura sombré

Last edited 4 mois il y a by Devilmana
NotDjey
Administrateur
19 décembre 2020 19h05
Répondre à  Jack

Le problème dans cette histoire c’est que la Chine fait un peu ce qu’elle veut avec les taxes douanières de son pays et que l’OMC a laissé filer. La Chine s’est protégée et dans le même temps a fait un dumping incroyable vers les autres pays. La réaction des US est brutale mais on avait vu la même chose avec l’Iran par exemple…Sauf que là la guerre n’est pas idéologique mais totalement économique. C’est un vaste débat et il est difficile d’être totalement objectif dans cette histoire. Pour ma part je considère que les US sont les seuls pour le… Lire la suite »