Que penser de la puce M1 d’Apple ?

0
5273

L’annonce des Mac tournant sur le processeur « maison » était attendue. Après 10 ans de spéculations et de rumeurs, Apple s’est donc lancé avec son propre processeur, issu de l’architecture ARM.

Apple M1

Évidemment, nous avons eu le droit à la traditionnelle orgie de superlatifs sur ce processeur et même avec un peu de recul, il est difficile de se faire une idée précise sur les performances réelles de ce SoC M1. Les chiffres qui fuitent ici et là sont en provenance de Geekbench et nous sommes tous ici parfaitement conscients des incohérences que ce benchmark peut produire. Il convenait alors de trouver d’autres moyens de se faire une idée.

Une première idée de la puce Apple M1 sous Cinebench R23

La première indication vient du tout nouveau Cinebench R23 qui a vu passer un Apple M1 dans ses filets. Cinebench R23 peut tourner nativement avec les nouveaux CPU Apple. L’intérêt de ce nouveau protocole de test est, comme nous l’avons dit lors de sa présentation, de disposer d’un état plus complet avec des mesures sur un temps plus long. Le test permet donc de prendre en compte les évolutions de la fréquence pendant la séquence (et non juste un Boost ), les effets de la chauffe sur cette dernière, etc…

L’Apple M1 obtient un score monocœur de 990 points contre un score multicœur de 4530 points . À titre de comparaison, un Core i5-8300H (4 cœurs + 8 threads à 2,30 / 4,00 GHz avec un TDP de 45W), obtient lui un score de 1038/4284 points. On notera qu’à priori, la version du Apple M1 mesurée est la déclinaison utilisée dans le MacBook Air.
Ce SOC est donc entièrement passif et consomme environ 10W , tandis que l’Intel, qui est un CPU, et non un SOC, consomme un minimum de 45W à sa fréquence de base.

Si on passe maintenant sur des CPU plus « frais », on va comparer ce M1 à un Ryzen 4800HS (8 cœurs / 16 threads, TDP 45W) et à un Ryzen 3600X (6 cœurs / 12 Threads, TDP 95W).

Cinebench R23 test Apple M1 AMD Ryzen 5 3600X AMD Ryzen 7 4800HS
Single thread 990 1300 1230
Multi-thread 4530 9500 10600
Pour aller plus loin :
Apple M1 : 2.5 milliards de dollars de marge en plus ?

 

Il semble évident que le Cinebench mesure vraiment la performance sur des applications lourdes et qu’un utilisateur de MacBook Air ne va pas vraiment utiliser son portable pour ça. Alors tournons nous vers des applications de “productivité”…

Apple M1 : D’excellentes performances sur les applications optimisées

Ainsi Hexus de son côté nous évoque le retour de Andy Somerfield de Serif Software en Angleterre, les éditeurs des applications de productivité Affinity. Il a partagé un ensemble intéressant de résultats issus du benchmark CPU et GPU intégré d’Affinity Photo. Il a comparé son Mac M1 à un iMac doté d’un processeur Intel 6 cœurs 3,7 GHz de 9e génération (i5-9600K, selon EveryMac ) et d’un processeur graphique AMD Radeon 580X. Il est important de noter que la version utilisée était là aussi une version dédiée et pleinement optimisée pour la puce M1.

Un gros potentiel mais pas vraiment (encore ?) un monstre

Les résultats de cette puce démontrent que le choix d’Apple n’est pas un changement de pieds de dernière minute. La pomme travaille sur son sujet depuis des années avec des rachats ciblés et des embauches à gogo, nos amis de Vonguru avaient longuement évoqué cette stratégie bien calculée.

Alors oui cette puce est surprenante et sans doute un vrai bienfait pour le marché en secouant les principaux intervenants. Il faudra cependant lever encore les quelques interrogations en ce qui concerne le fonctionnement de Rosetta notamment et l’autonomie. Elle va aussi permettre à Apple de mettre encore plus en valeur son écosystème en optimisant hardware et software de front, un vrai avantage.

Enfin, on attendra le début de l’année pour mesurer cette puce avec les processeurs Tiger Lake chez Intel et les Zen 3 chez AMD. L’ultra mobilité sera donc la première cible d’Apple et il faudra voir dans le courant de l’année prochaine comment Apple compte aborder les créateurs avec ses puces Apple Silicon. Restons donc curieux de cet excellent boulot de la marque mais n’oublions pas que pendant qu’Apple « révolutionne le monde » à chaque Keynote, les autres avancent aussi.

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires