Le i9 13900K testé, gain de 50% vs le 12900K

0

Hier à 19 h, les performances du Intel core i9 13900K ont fuité sur la page Bilibili de ECSM_Official en collaboration avec OneRaichu. Dans ce test, ECSM annonce le lancement de Raptor lake le 28 septembre 2022. Cette nouvelle gamme de processeur toujours gravée en 10 nm pourra atteindre des fréquences 500 Mhz plus élevées que Alder lake. Les Ecore sont doublés et le cache L2/L3 augmenté.

 

La configuration de test utilisée

  • Processeur1 : Intel Core i9 13900K
  • Processeur2 : Intel Core i9 12900KF
  • DRAM : DDR5-6000 CL30-38-38-76, DDR4-3600 CL17-19-19-39, Trefi=262143, autres paramètres=Auto.
  • Carte mère : Z690 Taichi Razer Edition et Z790****
  • Version du BIOS : 12.01 et ****
  • Processeur graphique : AMD Radeon RX 6900 XTXH OC 2700 MHz
  • Refroidissement : NZXT Kraken X73

Les fréquences du i9 13900K ont été revues à la hausse, tout comme le cache.

Pour les Pcore nous avons:

  • 1-2C 58x / 3-8C 55x sur le 13900K
  • 1-2C 52x / 3-8C 49X sur le 12900K
  • 8x 2 MB L2 pour le 13900K
  • 8x 1,25 MB L2 pour le 12900K
  • Le cache L3 passe de 30 MB à 36 MB

Nous avons ici une augmentation du cache L2, de 6 MB sur les 8 cores réunis. Avec le gain de 600 Mhz, ce 13900K risque de venir détrôner un Ryzen 9 7950X pas encore sorti.

Pour les Ecore nous avons:

  • 1-16C 43X sur le 13900K
  • 1-4C 39x / 5-8C 37X sur le 12900K
  • 4x 4 MB L2 pour le 13900K
  • 2x 2 MB L2 pour le 12900K

Comme nous pouvons le voir, les Ecore doublent leur cache L2 par paquet de 4 Ecore, au total nous avons 4x plus de cache sur les Ecore. Ajouté à cela le gain de fréquence de 400 à 600 Mhz et le gain de 8 Ecore, nous avons ici un gain non négligeable sur les performances globales.

 

Une nouvelle configuration sur le cache

Contrairement à Alder lake, Raptor lake découple totalement la fréquence du ring entre les Pcore et des Ecore. Il s’en résulte que la fréquence du cache pourra rester à 4,7Ghz sans baisser à 3,6Ghz comme sur Alder lake. Ici, nous parlons de baisse de 5Ghz à 4,6Ghz. Il n’y aura donc pas de pénalité d’accès évidente lors de la communication entre les Ecore et les Pcore.

Comme on peut le voir, la latence entre Pcore et Ecore passe de 33 à 37 ns à 31 à 34 ns. Avec une baisse à moins de 30 ns quand le Pcore 8 communique (Thread 14 et 15).

 

Les performances de Raptor lake vs Alderlake

Dans ce test, nous avons beaucoup d’informations sur les performances, allant de AIDA aux jeux vidéo en passant pas Cinebench et 3DMark. Comme nous allons le voir, ce 13900K Raptor lake offre un gain de performance non négligeable par rapport au 12900K Alderlake.

 

AIDA 64

Sur AIDA64, on remarque tout de suite le gain de bande passante sur le cache L3. Celui-ci est dû à la nouvelle configuration du cache. Les caches L2 et L1 gagnent en débit grâce à la fréquence plus haute des cores mais au détriment de la latence à cause d’un cache plus grand. Cette augmentation de cache L2 engendre également une augmentation de la latence mémoire.

Cinebench et IPC

Pour aller plus loin :
Les GPU ARC lancés début octobre

Sur cinebench, nous pouvons voir que le score single core passe de 2020 à 2292 sur R23. En multicore, nous passons de 27682 à 40662 soit une augmentation de 47 % des performances multi core.

Si l’on rentre dans les détails, on peut voir que l’IPC à fréquence égale augmente de 2,37 % à 5,56 % en fonction du benchmark.

3DMark

Sur 3D mark cette fois-ci, nous avons des gains de 20,81 % à 45,8 %. Avec un score de 25267 pour 5.5Ghz allcore, nous sommes bien devant ce qu’un 12900KS peut proposer à 5,5GHz avec un overclocking mémoire et CPU sérieux.

CPU Z

On passe maintenant à CPU-Z, nous avons un gain de 14,5 % en single core et 49 % en multi core par rapport au 12900K.

7-zip et Winrar

Un autre indice de performance ici est la compression et décompression sur 7-zip. Ici, nous gagnons 55,6% sur la décompression et 15,2 % sur la compression. Des gains hétérogènes, il faudra investiguer avec nos plateformes de test pour voir si cela vient de la mémoire vive.

Résumé des performances

Pour finir sur ce comparatif 12900K vs 13900K, un tableau récapitulatif nous permet de voir le gain global en multicore selon tous les benchmarks testés.

On peut voir que le gain moyen est de l’ordre de 41,78 %, quand les max et min sont de 76,72% et 0,33 %.

Gain de performances en jeu

On commence avec Counter strike Global Offensive, en qualité supérieur. Ici, le gain est de 13,7 % en 1080p avec la DDR5 et 11,8 % avec la DDR4. Les gains en 1440p sont du même ordre.

Sur Shadow of the Tomb Raider en qualité haute avec TXAA. Nous avons un gain de 7,3 % en 1080p et DDR5, Avec la DDR4 nous sommes à 8,15 % de gain. En 1440P les gains vont de 0% à 1,06 %, très faible en soi.

 

Sur Watch Dogs Legion en qualité élevée, le gain en 1440p est nul. Mais nous notons un gain allant de 4,7 % à 3,26 % en 1080p.

On termine ce tour avec Far cry 6, en qualité élevé. Ici, le gain en 1080p va de 3,9 % avec la DDR4 à 4,06 % avec la DDR4. En 1440p, le gain oscille autour de 0,06 %, un gain nul en soi.

 

Notre premier avis sur ce 13900K

Il va sans dire que ce Intel core i9 13900K est un monstre de performance. Il parvient à tenir une fréquence à 5,5 GHz en sortie de boite. Là où le 12900KS pourtant très bon, peine à le faire une fois overclocké. On ajoute à cela le gain de fréquence sur les Ecore et le gain de 8 Ecore et nous avons un Ryzen 9 7950X Killer.

Concernant les températures, nous n’avons pas trop d’informations, mais lors de ce test le 13900K tournait sous un simple AIO Z73 de chez NZXT. Et, avec 343W de consommation à 1,4V en charge lourde sur Cinebench R23 ce dernier n’a pas throttle.

Nous attendons avec impatience de pourvoir mettre la main sur des exemplaires pour voir jusqu’où ces derniers peuvent être poussés. Notre communauté en attend également beaucoup, surtout sur la partie 3DMark.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires