Encore une fois, pas de métal liquide sur de l’aluminium !

2

Petite vidéo de la part de Der8auer qui nous parle des ravages que peut faire le métal liquide s’il est appliqué n’importe où. S’il offre une excellente conductivité thermique, c’est également un TIM très corrosif… Du moins sur l’aluminium, les alliages d’aluminium/zinc et l’acier. Le gallium qu’il contient va ronger les parois de ces métaux, rendant le dissipateur inopérant !

Liquide métal, oui, mais pas partout ! 

Pour le coup, Der8auer a reçu, de la part d’un de ces viewer, une RTX 2060 dont le TIM a été changé. Durant l’opération la pâte thermique laissait sa place à du liquid metal. Sauf que, ce dernier a complètement endommagé la surface du dissipateur en aluminium. Les effets se font vite sentir avec des montées en températures importantes : 100°C jusqu’au thermal throtling !

La solution derrière tout ça ? Reprendre totalement le dissipateur à coup de machine CNC pour retirer toute la partie corrodée. Derrière tout ça, Der8auer a également changé les pads thermiques pour qu’ils correspondent à la nouvelle hauteur du ventirad. Enfin, il appliquait de la bonne vieille pâte thermique avant de remettre le dissipateur en place. Après toutes ces opérations, on retrouvons une carte correctement refroidie dépassant légèrement les 76°C.

Bref, si vous voulez appliquer du métal liquide, attention à la surface du ventirad. Si ça se passe bien avec du cuivre ou du cuivre nickelé, sur de l’aluminium, ce n’est pas le cas. Idem, assurez-vous de protéger correctement les condensateurs de surface situés autour du die du CPU/GPU car, contrairement à la pâte thermique, le métal est conducteur. Une bonne couche de vernis devrait suffire.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
KINTEK88
KINTEK88
24 janvier 2023 9h41

Non mais encore un âne qui ne sait pas utiliser de la pâte thermique. Quand on est novice on s’informe avant . Rien qu’en visionnant qqe tuto par exemple . J’ai aussi eu des client qui avait mis de la glu sur leurs smartphone en polycarbonate (plastique) (en voulant changer l’écran) sauf que c’est la pire idée du monde la glu est extrêmement corrosif donc cela attaque le plastique ensuite pour l’enlever c’est trop tard le(s) trou(s) est fait et le mobile n’est plus réparable proprement . Tout comme un composant informatique il faut toujours attendre d’avoir éteint la machine… Lire la suite »

nibiru
nibiru
23 janvier 2023 16h53

En gros faut partir sur le principe qu’il y a un grand risque… Quand on connais les risques on sais ce que l’ont fait 😉

Perso j’apprend un truc aujourd’hui, merci 🙂