Tuto : Overclocking Optimisé sur GPU Nvidia avec Afterburner

17
75077

Overclocking sur Geforce 900 et Geforce 1000 :

Les Geforce Pascal (série 1000) utilisent le GPU Boost 3.0, contre le GPU Boost 2.0 pour Maxwell par exemple. La principale différence pour nous dans ce tuto est qu’il est possible sur Pascal de visualiser cette fameuse courbe de fréquence/tension et même de la modifier point par point ! Et malheureusement, sur Maxwell cette manipulation n’est pas possible, l’overclocking optimisé se fait donc avec une méthode différente. Ici nous commencerons par expliquer comment faire avec les Geforce 1000.

Pensez dans tous les cas à activer le contrôle de la tension dans votre Afterburner (cf Tuto pour plus de détails).

OC sur Geforce 1000 :

Admettons que vous souhaitez faire un petit overclocking, par exemple atteindre 2000 MHz sur une GTX 1070 Ti, avec une tension optimale. Voilà comment il faut procéder :

Faîtes Ctrl + F, cela affiche la courbe de tension fréquence, la voici :

Le principe est de placer les points les plus à droite à 2000 MHz. En effet, une petite règle qui a son importance : si plusieurs points de tensions sont exactement à la même fréquence, GPU Boost n’utilisera que celui qui est le plus à gauche (la tension la plus faible).

La technique consiste à trouver la tension minimale qui permet de tourner à 2000 MHz en toute stabilité. Pour cela, il faut modeler la courbe fréquence tension en la forme d’un « plateau » assez prononcé de manière à forcer GPU Boost d’utiliser uniquement votre premier point à 2000 MHz. Cette courbe de fréquence/tension est équipée d’une mire qui permet de voir à l’instant T quel point de la courbe est utilisé. Vérifiez bien que c’est le point que vous voulez tester qui est utilisé !

Faîtes des tests divers et variés : FurMark ou autre stress test si vous êtes exigent, Unigine Valley ou 3D Mark si vous êtes moins intégristes sur la stabilité. Si tout apparaît comme stable, rajoutez un point à votre escalier à 2000 MHz (votre escalier s’étend alors d’un point de plus vers la gauche). Cela forcera le GPU d’utiliser une tension cette fois-ci un cran plus faible pour la même fréquence.

Procédez ainsi de suite jusqu’à tomber sur une instabilité, auquel cas, revenez à la configuration précédente. Vous avez alors trouvé la tension minimale de stabilité (selon vos conditions de tests) pour cette fréquence de 2000 MHz dans notre exemple. Vous pouvez alors placer les points situés à gauche du plateau en courbe progressive. Ainsi, vous avez alors un GPU qui tourne à 2000 MHz avec une tension optimisée. Vous pouvez voir ici le plateau à 2000 MHz qui tient avec moins de 975 mV.

Procéder ainsi permet d’obtenir une consommation et une température inférieure à celle d’un overclocking de débutant au curseur. Certes, il faut un peu tâtonner, mais le résultat est intéressant, on vous montrera ça. De cette manière, il est souvent possible d’effectuer un petit overclocking tout en diminuant la consommation (et donc la chauffe) par rapport à la carte @Stock.

Dans le cas d’un OC plus costaud (plus de 2 GHz sur un GP104 par exemple), vous pouvez appliquer la même méthode (vérifiez bien que cette fréquence est atteignable par le GPU malgré tout). Par contre, un problème supplémentaire risque de se poser. Imaginez cette situation : vous vous retrouvez avec votre courbe tension fréquence en forme de plateau, mais la carte ne veut décidément utiliser aucun point présent sur votre plateau. Dans ce cas, vous ne pouvez pas mesurer la stabilité en tension de votre plateau d’escalier. C’est que vous êtes en situation de Power Limit (ou Thermal Limit, mais c’est plus rare avec un bon refroidissement).

Pensez alors à augmenter cette limite correspondante, et vous verrez dès lors que la carte se mettra à utiliser le premier point de votre plateau. On se retrouve alors dans le cas précédent : rajouter des points de plus en plus à gauche dans votre plateau, jusqu’à trouver la limite de stabilité.

Cette technique vous permet de faire ce que vous souhaitez, même un underclocking (dans le but par exemple d’éviter de trop consommer et chauffer en été ou dans un petit boîtier mini-ITX mal aéré). Vous utilisez alors le même principe, mais sur une petite fréquence : par exemple 1700 MHz sur un GP104. Faites un plateau en commençant très à gauche, et continuez de gratter de la tension en ajoutant à chaque fois des points dans le plateau. Vous pouvez alors sévèrement baisser la consommation, la chauffe, le bruit, pour une perte de performance minime.

Pour réaliser un underclocking, vous pouvez également utiliser le graphe tension fréquence précédent (celui à deux plateaux) et d’appliquer une limite en consommation assez sévère pour que le GPU reste bloqué au premier plateau et n’accède pas au deuxième plateau, plus élevé. Cela va par contre entrainer une variation de la fréquence GPU, puisque celle-ci peut quitter votre premier plateau de temps en temps.

Avec les Geforce 1000 et la courbe de fréquence/tension, tout est à votre portée. Une fois que vous maîtriserez cette courbe et son usage (attention au lissage opéré par Afterburner à chaque application), l’overclocking « au curseur » vous paraîtra comme une technique de débutant sans finesse.

Pour aller plus loin :
RTX3080 Ti : arrivée confirmée pour la fin mai

OC sur Geforce 900 :

Malheureusement tout n’est pas aussi beau / aussi rose sur les Geforce 900 et 700 par exemple. En effet, comme on le disait, sur ces cartes il est impossible de visualiser, et encore moins de modifier, la courbe de fréquence/tension sur Afterburner. Il n’est pas non plus possible de diminuer la tension au curseur, il va donc falloir ruser pour faire de l’underclocking.

Dans le cas d’un petit overclocking de Geforce 900, il convient dès lors de commencer toujours à augmenter la fréquence GPU. Il pourrait être tentant de commencer par augmenter le power limit, dans le but d’accéder à des paliers de tension fréquences auparavant hors limite. Mais rappelez-vous : augmenter le power limit ne déplace aucun point (et donc n’optimise aucune tension fréquence), il n’affecte que le choix de GPU Boost.

Si vous faites une augmentation de fréquence au contraire, votre courbe, que vous ne pouvez pas voir, sera décalée vers le haut vous permettant d’avoir de plus grandes fréquences, mais également une tension plus faible à fréquence égale. Ainsi, augmenter la fréquence est beaucoup plus rentable que d’augmenter le power limit dans le cas d’un petit OC. Car dans le premier cas, on optimise (un peu) l’overclocking, et dans l’autre on n’optimise rien du tout, pire on accède à deux points qui ont un positionnement peu judicieux ! On vous remontre l’effet d’une augmentation de fréquence sur la courbe :

Si vous voulez pousser un peu plus loin, il faudra donc pousser la fréquence, mais également l’accompagner par une (légère) augmentation de tension. Soyez alors bien attentifs au comportement de la fréquence. Si, lorsque vous augmentez la tension, la fréquence diminue, c’est que vous êtes dans un cas de power throttle (au bord de la limite). Augmentez alors (légèrement) cette limite et refaites vos checks. N’augmentez pas cette limite plus que de raison. En effet, la pousser plus loin entraîne l’usage des points de tension fréquence qui sont plus à droite, et souvent ce sont ceux qui proposent un ratio perf/conso les moins intéressants. Rappelez-vous, vous ne pourrez jamais changer la forme de la courbe, contrairement aux Geforce 1000 où c’est vous qui dictez comment placer les points et lesquels utiliser.

Il est alors bien préférable d’augmenter en priorité la fréquence, au lieu d’augmenter de manière trop radicale le power limit et donc d’utiliser des points situés à l’extrême de la courbe tension fréquence, ces points qu’il est déconseillé d’utiliser car partant en asymptote. Cependant, si vous poussez vraiment loin la fréquence du GPU, il est possible que vous soyez amenés à placer le curseur de Power Limit à 120 %. Tout dépend de votre GPU et de sa marge par rapport au TDP?

Maintenant si on veut underclocker une carte (pour l’été ou pour toute autre raison), on vous aurait bien dit d’opérer de la même manière à l’envers (c’est à dire baisser la tension et la fréquence). Malheureusement il n’est pas possible de baisser la tension, et c’est là où il faut ruser pour obtenir une tension la plus adéquate possible.

Commençons par le début, pour underclocker de manière optimisée une carte Nvidia avec le curseur Afterburner, il faut …. Augmenter la fréquence de celle-ci. Cela peut paraître absurde, mais il convient de faire un rappel de ce que l’on a expliqué sur GPU Boost : augmenter la fréquence GPU décale la courbe vers le haut (et donc permet à fréquence égale d’utiliser une tension plus faible) alors que baisser la fréquence GPU la décale vers le bas (et donc à fréquence identique, on utilise une tension GPU plus élevée). Ainsi l’un est mieux que l’autre. C’est très important : avec GPU Boost, ne jamais appliquer un offset de fréquence GPU négatif, c’est absolument contreproductif !

Une fois la fréquence légèrement augmentée (100 MHz par exemple), on a une tension un peu plus optimisée que @Stock. Certes, mais la fréquence est plus haute, et la consommation augmente également un petit peu, alors que nous voulons la réduire. Il convient alors de provoquer volontairement un throttle pour empêcher GPU Boost d’utiliser les points les plus à droite de la courbe tension fréquence.

Vous pouvez alors utiliser un thermal throttle, mais ce dernier va dépendre de la vitesse actuelle de votre ventilation ou même la température de la pièce. Le mieux est de faire en sorte d’appliquer un power throttle, c’est une solution à la fois plus clean et plus logique. Vous mettez la limite à 80 % du TDP. Juste en augmentant un peu la fréquence et en baissant beaucoup le power limit, on peut obtenir une consommation assez nettement à la baisse et une perte de performance minime, voir même nulle.

S’abonner
Notifier de
guest
17 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Master
Master
29 mars 2019 15h22

Juste je comprend mais alors rien à rien… En clair je vois toujours pas comment faire pour OC au max avec la température la moins élevée possible… Une vidéo serait bien mieux que de simples images de graphiques auxquels encore je bite rien… Ça manque d’info et de visu quoi je trouve… Et surtout pour le JV donc… Ce qui est bon à savoir c’est les perfs de gains en FPS pour le JV… Parce que si il faut se prendre la tête comme pas parmi pour un OC quasi max possible pour un gain de 5 fps, ça sert… Lire la suite »

Master
Master
30 mars 2019 0h16
Répondre à  geekosa

Ok merci pour la réponse. Pourtant certains se vantent de gagner pas mal de perfs… tandis que d’un autre coté, des sites divers vantent la possibilité d’égaler un rang de puissance en terme de GPU grâce à l’OC (genre 1080 OC = 1080ti ou d’autres dans le genre). J’ai OC à la chie dedans mon CPU grâce au booster présent dans le bios mais même ça déjà c’est rare d’avoir l’occasion de plier le CPU donc je peux même pas dire si ça servirait réellement. Donc tu penses que selon moi et mes objectifs. C’est inutile de chercher à OC… Lire la suite »

Master
Master
1 avril 2019 17h30
Répondre à  geekosa

Ok merci à vous.

xkaider
xkaider
25 août 2018 5h59

Les tuto sont toujour super avec vous ;) merci

Ra75
Ra75
24 août 2018 16h27

Excellent Tuto, j’utilise cette méthode depuis longtemps, je trouve d’ailleurs étonnant que les autres sites spécialisés ne s’en servent pas (pour leur test notamment) au vu des gains évidents qu’elle apporte… Petite précision quand même, il est plus intéressant de faire un undervolting léger (par exemple 2000 Mhz pour .900 mV) qu’un overclocking au maximum des capacités de la carte (par exemple 2050MHz à 1.063 mV, soit la tension de base), le gpu boost 3 dépend énormément des températures, outre les limites classique d’un chip en overclocking, c’est ce qui explique que la progression est très loin d’être linéaire ==>… Lire la suite »

xkaider
xkaider
25 août 2018 5h57
Répondre à  geekosa

Pk il faut toujours être un cran en dessous de la limite d’une carte ? Ma température max est de 42°C elle tien les 1.080 mV a 2200 MHz + de 3h de suit mais tien pas a 1.075 mV donc j’ai mi 1.093 mV pour avoir du large est sa tien toujours 45°C a 2.2 MHz + des 3h de suit est en benche. Je n’ai pas vu de dif de perf entre 2200@1.80 est 2200@1.093 (elle ne change pas de palier ) . en idell elle est a 33 oc ou non. la baisse de perf annoncer plus… Lire la suite »

Ra75
Ra75
27 août 2018 9h55
Répondre à  xkaider

Effectivement, baisse de perf à cause de la température, après au vu de la custom loop que tu as c’est normal que ça ne t’affecte pas que tu sois à 1.080 ou 1.093 mV, mais dans la majorité des cas, la Température affecte la fréquence et donc les perfs ;)

Par curiosité, tu as quoi dans ta loop?

xkaider
xkaider
30 août 2018 2h30
Répondre à  Ra75

actuelment :
4790k 5Ghz + 1070 2200/4921 + ram + z97 xpower + pompe 960 L/h 5m avec rad 360mm dans la loop

en commende pour 2eme loop : rad 360mm + embouts + Raijintek Zofos Evo Window
reçu: pompe 960 L/h 5m + tube
je v dédier une loop au gpu ( project de sli oc )

xkaider
xkaider
30 août 2018 2h54
Répondre à  Ra75

j’ai entendu parlez du BIOS T4 flashé sur 1080 STRIX (Core 1.112v) quelle est cette sorcellerie ! je suit a 1.093 max , avec 1.112v les 2300 ce rapprocherait surement !!!

Ra75
Ra75
30 août 2018 16h18
Répondre à  xkaider

Avec les températures que tu as, tu peux te permettre de flasher le bios, et il faudra aussi que tu pousses la power limit sinon t’auras pas assez de jus pour tenir les 1.112 mV

T’as eu un super chip pour tenir les 2200 MHz, moi je suis à 2025/63xx Max pour 1.081 mV (mais sur une 1080Ti), mais je l’utilise downvoltée à 1924 MHz pour 0.975 mV (nettement plus intéressant)

xkaider
xkaider
31 août 2018 12h08
Répondre à  Ra75

je peut modifier mon bios ? car pour msi 1070 gaming x je trouve pas de bios avec +de 1.093 (j’ai fais suter les limite de consommation les 2 du chip est celle de la vram ;) avec du métal liquide ) moi a 0.975 je suis a 2100 mon point noir sais la vram je suis a + 750 max (elle tien +925 mais des artefact arrive mais pas de crash )

NHU9B
Éditeur
24 août 2018 10h06

Joli tuto, dommage que je soit rester avec mes R9 290 :'(

xkaider
xkaider
25 août 2018 6h04
Répondre à  NHU9B

sa tourne bien pour le moment j’en ai une avec un 8320e en 1080p oc a 1100 MHz sa suit mieux que ma 560 ti n448 oc a 975 MHz avec mon 3258 mais sa va je l’ai mi sur un 728p ;D , je laisse la 1440p a ma 1070

fildefer
fildefer
24 août 2018 8h51

Ouah d’accord, en fait le GPU Boost c’est pas du tout comme je l’imaginais !