Test : ZOTAC RTX 3080 Trinity

0
4738

ZOTAC RTX 3080 Trinity :

L’architecture :

Cette ZOTAC RTX 3080 Trinity bénéficie de la nouvelle architecture de NVIDIA, Ampere. Celle-ci a pour but de venir remplacer l’architecture Turing des GeForce RTX 20xx lancée il y a un peu plus de deux ans. Cette RTX 3080 bénéficie d’une puce graphique GA102 avec un processus de fabrication en 8 nm réalisé par Samsung. La taille de la puce est de 628 mm² et accueille 8704 cœurs cuda.
Si vous désirez en savoir plus sur Ampere, notre dossier complet est disponible ici.

Notre ZOTAC RTX 3080 Trinity est équipée de 10 GB de GDDR6X en 320-bit, ce qui se traduit par une bande passante de 760 GB/s. Le TDP grimpe en flèche par rapport à la génération précédente avec dans le cas de notre exemplaire, un TDP de 320 watt.

Une carte de la série Trinity :

Cette ZOTAC RTX 3080 fait partie de la série « Trinity » qui dispose de plusieurs modèles. On retrouve notamment une version OC qui bénéficie d’un overclocking d’usine lui permettant d’afficher 15 MHz, voir 30 MHz supplémentaire à la fréquence Boost sur la version blanche. Car oui, une version blanche est également disponible pour les amateurs d’une configuration white. Autant dire de suite, que ce très léger overclocking pour les versions OC ne se fera pas ressentir dans votre utilisation quotidienne. Personnellement, nous vous conseillons de privilégier la version standard qui se négocie 80 euros moins chère, sauf si vous désirez vraiment une carte blanche.

Cette ZOTAC en impose dans un premier temps par son poids qui est de 1340 g. Malgré cela, les proportions restent dans la norme d’une carte haut de gamme avec des dimensions de 317,8 x 120,7 x 58 mm. Autant les visuels de la carte ne m’avaient pas emballé, autant d’avoir la carte entre les mains m’a complètement charmé !

Le carénage de la face avant est conçu avec des éléments en plastique et en métal de couleurs noir et gris anthracite, ce qui offre un rendu assez neutre mais avec beaucoup d’élégance. Tant que nous sommes à parler du design, ZOTAC joue la discrétion au niveau du rétro-éclairage RGB, avec uniquement l’inscription, « ZOTAC Gaming », placée sur la tranche supérieure de la carte. Une note subtile qui renforce encore cette impression de produit haut de gamme. La finition est tout simplement excellente.

Sur la face avant, trois ventilateurs de 90 mm sont chargés de tenir au frais le radiateur en contact avec la puce graphique ainsi que les différents composants du PCB. La nouveauté chez ZOTAC est que ces trois ventilateurs peuvent être contrôlés indépendamment (2 et 1) via le logiciel FireStorm grâce à la technologie « Active Fan Control ». ZOTAC a pourvu cette RTX 3080 de son système de refroidissement IceStorm 2.0.

Ces ventilateurs disposent de 12 pales et resteront au repos, grâce à la technologie « Freeze Fan Stop », lorsque la carte n’est pas sollicitée et que la température reste inférieure à 60 °C.

Le radiateur :

Le radiateur est composé de deux parties distinctes. L’une chargée de dissiper la chaleur de la puce graphique, d’une partie de l’étage d’alimentation et d’apporter de l’air frais sur les puces mémoires. La seconde partie se concentre sur la seconde partie des différentes phases de l’étage d’alimentation tout en ayant recourt aussi à différents pads thermiques.

Le radiateur est traversé par 7 heatpipes de 6 mm en cuivre nickelé. Comme vous pouvez le voir, un cadre est directement posé sur le PCB. Celui-ci permet encore de rigidifier le PCB mais est aussi utilisé comme dissipateur au niveau des étages d’alimentation.

L’unique rôle ici de la backplate est de rigidifier le PCB et d’éviter que celui-ci ne se torde sous le poids de la carte bien que des pads thermiques se trouvent aussi à l’arrière de la puce GPU mais n’ont pour moi, aucun rôle dans la dissipation.

Les connectiques :

Pour alimenter la carte, on retrouve deux connecteurs 8-pin situés sur la tranche supérieure. Enfin, sachez que la carte dispose, au niveau des sorties vidéos de trois DisplayPort 1.4a et d’un port HDMI 2.1. On peut aussi remarquer que l’équerre dispose d’une surface évidée afin de permettre à l’air chaud d’être évacué à l’extérieur de votre PC.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires