Test : Thermaltake ToughLiquid 360 aRGB Sync !

0

Le ToughLiquid 360 aRGB Sync

Déballage : 

Dommage que le suremballage ait été collé sur le carton de notre kit. Toutefois, le packaging reste tout à fait classique avec une illustration du kit sur l’avant de la boîte. À l’arrière, la marque met l’accent sur quelques fonctionnalité du ToughLiquid 360 aRGB Sync, alors que les caractéristiques détaillées sont présentes sur le côté de la boîte.

À l’intérieur, on retrouve le classique moule en carton qui contiendra tout les éléments emballés dans des sachets plastiques. Seul un petit bloc de mousse blanche vient en renfort au niveau de la pompe. Bref, ça fait le job, rien à redire à ce niveau.

Le radiateur :

Thermaltake Toughliquid 360 aRGB Sync radiateur

Avec le ToughLiquid 360 aRGB Sync, clairement, nous pouvons oublier le radiateur fat contrairement au Glacier One 240 T30 ou aux Liquid Freezer II d’Arctic. Ici, nous avons affaire à un bloc tout à fait classique affichant 27 mm d’épaisseur. Les autres dimensions sont : 120 mm de largeur et 395 mm de profondeur.

Idem en ce qui concerne la surface d’échange puisque nous avons affaire à un modèle relativement classique. Contrairement à AIO Enki 360 de chez G.Skill par exemple, qui embarquait 16 canaux et une plus forte densité d’ailettes en aluminium. D’ailleurs, en parlant d’aluminium, sachez que le radiateur profite d’une construction avec ce matériau.

Thermaltake Toughliquid 360 aRGB Sync radiateur

Pour ce qui est de la finition, la peinture est plutôt bien appliquée, néanmoins, en l’état, le bloc est un peu triste. Il faudra composer avec des rivets latéraux apparents, des angles arrondis, bref, on a vu clairement mieux… D’autant que sur les flancs, il n’y aura pas de logo de la marque par exemple.

Comme tout bon kit watercooling qui se respecte, ce modèle signé Thermaltake dispose de deux tuyaux afin de relier la pompe et le radiateur. Ces derniers sont d’un longueur confortable : 40 cm. Ces derniers mettent en avant une jolie gaine noire en nylon ainsi qu’une fabrication en caoutchouc. Néanmoins, il sont un peu rigides, ce qui pourra être gênant pour le montage.

Le waterblock :

En ce qui concerne le bloc pompe du kit, on retrouve un ensemble assez classique. La marque mise donc sur une partie supérieure dotée d’une finition miroir lorsque le kit est éteint. Toutefois, c’est sous tensions que la magie opère puisque cette partie affiche le logo de la marque.

D’ailleurs, on remarque assez rapidement la particularité de cette série : les boutons physiques servant à la gestion de la partie éclairage. Ils sont situés sur le côté du waterblock et sont au nombre de trois : mode, color et speed. Inutile de vous décrire à quoi ils servent, leur nom est suffisamment évocateur.

Sur le côté adjacent se trouve deux prises, une pour une alimentation SATA afin de profiter de l’éclairage « manuel ». Une autre pour bénéficier d’une gestion de l’aRGB via la carte mère. Vous l’aurez compris, ça sera soit l’un, soit l’autre.

Au niveau de la base, nous avons le droit à une plaque froide profitant d’une construction en cuivre. La finition de cette dernière est irréprochable puisque l’on distingue à peine les traces d’usinage. À côté de ça, elle reste vissé au reste du bloc et il faudra composer avec six vis torx et deux « one-way ». D’ailleurs, puisque nous sommes au niveau de la base, sachez qu’elle affiche des dimensions de 55 mm x 55 mm, de quoi couvrir l’IHS de n’importe quel CPU « mainstream ».

Pour aller plus loin :
Test : Corsair AF120 Elite

Thermaltake Toughliquid 360 aRGB Sync pompe

Avant de parler de la compatibilité, petit mot rapide sur les dimensions de la pompe. Pour les trouver, nous avons dû mesurer nous même la pompe au mètre ruban, la marque ne les communiquant pas. Pour le coup, nous mesurons approximativement 71 (L) x 85 (P) x 65 (H) mm avec les embouts des tuyaux.

Compatibilité : 

Avec le ToughLiquid 360 aRGB Sync, Thermaltake assure une compatibilité quasi-exemplaire puisque la grande majorité des plateformes récentes sont compatibles :

  • Intel : LGA-1000 – LGA-1200 – LGA-1366 – LGA-1700 – LGA-2000
  • AMD : AM4 – FMx/+ – AMx/+

Malheureusement, pas de compatibilité avec la plateforme haut de gamme de chez AMD. Notez également que l’élément de montage fourni avec les CPU Threadripper ne sera pas compatible avec cette plateforme.

Idem, après vérification, nous avons probablement reçu un vieil exemplaire puisque la compatibilité LGA-1700 est assuré sur le site de la marque… Mais pas sur la boîte de notre kit.

Les ventilateurs : 

En matière de ventilation, nous retrouvons des moulins que nous connaissons bien, les ToughFan 12 en noir. Ce sont les mêmes ventilateurs qui équipent le ToughLiquid Ultra 240 où que celui que nous avons testé ici-même, mais en vert.

Thermaltake Toughliquid 360 aRGB Sync ventilateurs

Pour rappel, nous retrouvons ici un ventilateur d’excellente facture et cela se ressent une fois ne main puisqu’ils sont lourds et rigides ! D’ailleurs, on notera que le moyeu central est élargi par rapport à d’autres référence et qu’il est également renforcé. Forcément, il que le moteur soit bien stable puisque, de nouveau, les pâles passent très près du cadre.

Sinon, en parlant de pâles, ces dernières sont faites à base d’un polymère bien particulier à base de cristaux liquides (LCP). Elles sont au nombre de neuf et présente un profil assez fin ainsi qu’une forme plutôt courbé. Et côté cadre, on notera la présence de huit silentblocs en caoutchouc afin de réduire au maximum les vibrations. Pour l’alimentation, nous retrouvons un câble PWM doté d’une gaine plastique. En revanche, fidèle à ses habitudes, le câble est particulièrement long : 90 cm, pas facile pour le câblage.

Néanmoins, ce qui nous intéresse ici, ce sont les caractéristiques. À ce niveau, on peut compter sur un moulin fonctionnant de 500 tr/min à 2000 tr/mins. À plein régime, le flux d’air sera de 58,35 CFM et la pression statique de 2,41 mmH2O.

Le bundle :

Thermaltake Toughliquid 360 aRGB Sync bundle

Pour ce qui est des accessoires, nous retrouvons quelque chose de complet puisque la marque propose :

  • Un guide de garantie
  • Une notice de montage
  • Un câble d’alimentation SATA
  • Un câble pour le RGB de la pompe
  • Une backplate en acier multi-socket
  • Un bras de montage pour les plateforme AMD
  • Un patch carré à coller sur la backplate
  • La visserie nécessaire au montage
  • Une seringue de pâte thermique
  • Un splitter pour trois ventilateurs

En soit la partie accessoire est suffisamment complète pour ne manquer de rien. Si on veut être tatillons, on pourrait réclamer un set de vis supplémentaire pour installer trois ventilateurs de plus pour des configuration push/pull.

Grosso modo :

Grosso modo, on retrouve un kit Thermaltake plutôt classique avec une partie accessoire complète qui ne manquera, fondamentalement de rien. Comme bien souvent, notre critique se portera sur l’aspect globale du radiateur qui trop basique pour un AIO facturé entre 124 € et 183 €.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires