Test : Silverstone Grandia GD11

4

Conclusion

Nous arrivons maintenant à la fin de notre test sur le Grandia GD11 signé Silverstone. Alors, bon petit boîtier ou pas ? On vous dit tout !

Un boîtier qui se glisse dans votre meuble TV ! 

Avec ce Grandia GD11, le projet de Silverstone, c’est de proposer un boîtier capable de se glisser dans votre meuble TV. Pour cela, nous retrouvons un modèle assez peu élevé, mais particulièrement étiré. De plus, il arbore un look sobre et classe avec des pieds type Hi-Fi, du mesh est un peu d’aluminium pour mieux se glisser au milieu des amplis de votre installation. 

De plus, le panneau de contrôle reste fonctionnel avec ses deux USB-A et son unique USB-C. Silverstone n’a pas cédé à la mode des panneaux minimalistes avec un seul et unique USB-A notamment. 

Simple à monter, mais de dispositifs anti-vibrations !

Malgré son format sortant des sentiers battus, le Grandia GD11, n’est pas un modèle où il sera difficile de monter sa configuration. Si l’on prend soin de retirer les emplacements de stockage avant, nous avons un accès bien dégagé pour tous les composants. Il faudra simplement monter le stockage en dernier. 

Publicité

Silverstone Grandia GD11 protocole

D’ailleurs, en parlant de stockage, dommage que Silverstone ne propose pas de dispositif anti-vibration, tant pour l’alimentation que pour le stockage. Idem, petit regret sur la compatibilité 2,5″ qui n’est pas au beau fixe puisqu’il aurait été possible d’ajouter une compatibilité pour un ou deux SSD 2,5″ dans la cage 3,5″. 

Toutefois, ce Grandia reste l’un des rares boîtier sur le marché à pouvoir accueillir un kit watercooling en 240 mm tout en pouvant être installé dans un meuble TV. 

Quid des performances ? 

Concernant le refroidissement, nous n’avons globalement pas à nous plaindre puisque les deux ventilateurs de 120 mm en façade font le café… Du moins, à plein régime puisqu’à basse vitesse, c’est un peu plus asthmatique. Pour cela, nous ne pouvons que vous conseiller de monter un AIO en 240 mm, avec le radiateur à l’avant. Et pour refroidir votre carte graphique, optez pour deux ventilateurs en aspiration sur le côté gauche. 

Quant au bruit, ne cherchez pas l’isolation phonique puisqu’il n’est pas taillé pour ça. Sa façade en mesh et ses nombreuses ouvertures font qu’il n’isolera pas mieux que les concurrents, mais pas pire. Enfin, la ventilation de base pourra se montrer audible lorsque poussée à fond. Heureusement, en la muselant quelque peu, on retrouve quelque chose de très silencieux. 

Pour aller plus loin :
NV5 MKII : Phanteks lance la version 2 de son boîtier !

Un prix premium ?

Il est maintenant temps de parler du prix auquel ce boîtier se retrouve dans le commerce. Comme on peut le voir, on peut mettre la main dessus pour un tarif avoisinant les 180 €. Cela reste onéreux, on trouvera des boîtiers plus abordables offrant de meilleures compatibilités. Cependant, ils ne se glisseront pas dans un meuble de TV tout en ayant la capacité d’accueillir des configurations musclées avec un gros CPU et un gros GPU.

En ITX, nous avons beaucoup plus compact, mais bien souvent ces configurations sont limitées par la taille du dissipateur. Et ceux permettant l’installation d’un AIO en 240 mm ne rentrent pas dans un meuble TV. 

 

Silverstone Grandia GD11 :

On a aimé :
  • Le design en adéquation avec le milieu de la Hi-Fi auquel il se rapporte !
  • La compatibilité avec un AIO en 240 mm 
  • le gros dégagement pour l’alimentation
  • La bonne compatibilité avec les cartes graphiques…
  • … Et bien ventilé avec les ventilateurs sur la gauche
  • Son panneau de contrôle fonctionnel : 2x USB-A + 1x USB-C
  • Le câblage qui n’est pas bien compliqué
  • Les bonne performances de refroidissement à haute vitesse
On a moins aimé :
  • Le manque de système d’atténuation des vibrations
  • Le câble audio un poil court
  • Qu’il manque un troisième emplacement de ventilateur en façade alors qu’il y a la place 
  • Le manque d’emplacement 2,5″
  • Le prix qui reste élevé malgré tout

Finalement, nous choisissons de décerner l’argent au Grandia GD11 de Silverstone. Certes, il reste assez onéreux et n’est pas exempte de défaut, mais il tient ses promesses. Dans un boîtier qui passe dans un meuble TV, on peut monter une configuration très musclée avec un bon refroidissement et un look lui permettant de prendre place à côté de vos amplis Hi-Fi, chose que ne permettent pas les boîtiers moyen tour et ITX à cause de limitations quant au système de refroidissement. 

Un grand merci à Silverstone !

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    J’ai un grandia depuis de nombreuses années, intégré en toute discrétion (dimensions, couleurs, design) dans mon meuble Hifi, entre l’ampli H/C et la centrale.

    Ils ont effectivement leurs défauts inhérents à la conception htpc (Ils sont moins hauts qu’une tour peut être large) mais malgré cela ils conservent certains atouts qui méritent d’être mis en avant :

    – formats micro ATX voire ATX supporté.
    – carte graphique grande longueur supportée
    – format hauteur standard pour les cartes filles.

    Cela signifie que faire le choix d’un grandia n’implique pas de renoncer aux usages autres (bureau, jeux, etc.).
    Ma GTX 1060 a une sortie vers un écran informatique déporté (5 mètres en DP) et une autre vers la télé.

    N’y mettant les mains que rarement (upgrade éventuelle), les “complications” à l’assemblage me semblent être un point de détail : celui qui aime et veut manier le tournevis n’ira pas vers une case de ce genre.