Test : Silverstone Grandia GD11

4

Protocole

Nous avons mis à jour notre protocole de test afin de tester les qualités de nos boîtiers. Ainsi, nous évaluerons les prestations offertes par les différents modèles selon trois critères :

  • Isolation
  • Bruit de la ventilation d’origine
  • Flux d’air

Silverstone Grandia GD11 protocole

Concernant l’ajout de la ventilation, nous choisissons d’intégrer un seul ventilateur en 120 mm. Pourquoi un seul ? Tout simplement parce que les autres emplacements sont condamnés par le ventirad. Ainsi, le moulin retenu est un Silent Series R2 de Fractal Design. Nous l’installerons au dessus de la carte mère en aspiration.

Configuration :
  • Processeur : AMD Ryzen 7 1700X
  • Carte mère : MSI B350i Pro AC
  • Carte graphique : ASUS HD 7970 de référence
  • Ventirad : Cryorig C1
  • SSD : Kingston HyperX 3K 120 Go
  • Disque dur : Seagate Barracuda 2 To
  • Alimentation : Corsair CX650M
Pour aller plus loin :
Test : 32 GB PNY XLR8 Gaming 6000 MT/s CL36

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    J’ai un grandia depuis de nombreuses années, intégré en toute discrétion (dimensions, couleurs, design) dans mon meuble Hifi, entre l’ampli H/C et la centrale.

    Ils ont effectivement leurs défauts inhérents à la conception htpc (Ils sont moins hauts qu’une tour peut être large) mais malgré cela ils conservent certains atouts qui méritent d’être mis en avant :

    – formats micro ATX voire ATX supporté.
    – carte graphique grande longueur supportée
    – format hauteur standard pour les cartes filles.

    Cela signifie que faire le choix d’un grandia n’implique pas de renoncer aux usages autres (bureau, jeux, etc.).
    Ma GTX 1060 a une sortie vers un écran informatique déporté (5 mètres en DP) et une autre vers la télé.

    N’y mettant les mains que rarement (upgrade éventuelle), les “complications” à l’assemblage me semblent être un point de détail : celui qui aime et veut manier le tournevis n’ira pas vers une case de ce genre.