Test : Roccat Vulcan 121 Aimo

0
5282

Conclusion :

Un visuel toujours aussi soigné :

Ce Vulcan 121 Aimo reprend donc les traits du Vulcan 100 Aimo que nous testions en Février dernier. De notre côté, nous trouvons ce modèle toujours aussi réussi et nous devons le reconnaître, en noir, il fait aussi son petit effet. La finition est toujours aussi propre, bien que l’on regrettera des touches et un repose-poignets qui ont tendance à marquer. Ces aspects mis à part, nous avons un produit vraiment réussi.

À l’usage, on retrouve un clavier agréable qui se montre plutôt silencieux. Les commutateurs Titan Speed font le travail, bien que très sensibles, il faudra avoir les doigts légers au risque de voir son personnage partir tout seul sous le feu ennemi. Mais c’est aussi un risque à prendre en considération en optant pour des commutateurs “Speed”. Idem, on appréciera les bruits de ressorts pas ou alors très peu présents ici.

Dans un même ordre d’idée, on peut parler du repose-poignets aimanté qui fait le travail, même avec les plus grandes mains. Cependant, des aimants plus puissants auraient été les bienvenus. Sinon, on regrette le manque de déport USB, cela aurait permit de compenser le manque de connectique sur un boîtier. Néanmoins, nous avons toujours cette molette de réglage du son qui reste un pure régal à manipuler.

Si le RGB entre en ligne de compte pour le choix d’un clavier, ici, vous pouvez y aller les yeux fermés. Selon nous, l’éclairage des Vulcan reste ce qu’il y a de mieux sur le marché en terme de restitution. Néanmoins, il pèche par son manque d’effets lors de la personnalisation.

Roccat Vulcan 121 Aimo

Enfin, on pourrait aussi regretter un petit manque d’accessoires fournit en bundle. Hormis une planche de stickers et les classiques notices, il n’y a rien de plus. C’est bête, mais quand on voit qu’un Alloy FPS de HyperX propose tout ce qu’il faut pour 100 €, on reste un peu sur notre faim.

Un prix à mitiger :

Concernant le prix, il faut savoir que Roccat positionne ce modèle, le Vulcan 121 Aimo donc, à 159.99 €. Ainsi, le changement de coloris ne fera pas grimper la facture contrairement à d’autres. De plus, nous constatons également que ce prix est particulièrement bien suivit par nos revendeurs français, incroyable n’est-ce pas ?

Sinon, à ce prix, la tarification ne nous paraît pas abusive dans la mesure où le clavier a sa propre personnalité. Certes, on retrouvera des modèles mieux équipés, mais qui resteront aussi plus cher. On pense surtout à l’incontournable Corsair K70.

Roccat Vulcan 121 Aimo :

On a aimé :

  • Son design particulièrement soigné
  • Le niveau de finitions toujours aussi excellent
  • Le passage au noir convaincant
  • Son repose-poignets agréable et qui siéra même aux plus grandes mains
  • Le RGB aux couleurs chatoyantes
  • La molette toujours aussi agréable à utiliser
  • Sa tarification cohérente vis à vis du marché et du reste de la gamme Vulcan

On aurait aimé :

  • Un déport USB/casque/micro
  • Des aimants plus costauds pour le repose-poignets
  • Plus d’effets de personnalisation pour le RGB dans la partie logicielle
  • Un bundle un peu plus riche (touches supplémentaires, key-puller…)
  • Des plastiques qui marquent un peu moins.

Avec ce Vulcan 121 Aimo Roccat souhaite proposer une nouvelle variante de son clavier qui débarque aussi avec de nouveau commutateurs. A l’usage, nous avons quelque chose de très réactif (peut-être trop ?) et relativement silencieux. Le confort est toujours au rendez-vous, renforcé par un repose-poignets agréable malgré des aimants un peu faiblards. En revanche, on retrouve les mêmes lacunes que le 100.  Pour nous, pas de changement, c’est l’or.

Comme son prédécesseur, ce Vulcan 121 Aimo s’en tire à nouveau avec la double récompense coup de cœur ! Encore une fois, le clavier à su faire chavirer notre palpitant avec son design à tomber et son RGB de toute beauté <3

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires