Test : ROG Maximus XIII Extreme Glacial

0
3971

L'overclocking mémoire :

Voilà très certainement l’un des changements majeurs et qui nous demandera encore quelques heures de tests afin d’en comprendre toutes les subtilités. Pour faire simple, on part sur quelque chose d’identique à ce qui se fait sur les plateformes AMD avec la possibilité de conserver une fréquence mémoire synchronisée avec le contrôleur mémoire sur le ratio 1:1 ou désynchronisée en ratio 1:2. En réalité, celle-ci se désynchronise automatiquement au-dessus de 3600 MHz.

Je vous invite à jeter un œil ici, dans notre article consacré aux Rocket Lake i9-11900K et i5-11600K afin de comprendre cette nouvelle option ainsi que découvrir son impact sur les performances.

L’overclocking mémoire :

L’idée va être de voir jusqu’où nous pouvons monter en fréquence ainsi que les performances obtenues dans Geekbench 3. Le kit que nous avons utilisé pour ces tests et celui que nous considérons comme celui de référence, le GKSill TridentZ Royal 4400 MHz CL16.
Voici d’ailleurs nos paramètres au sein du BIOS.

Nous avons débuté nos tests directement à 4533 MHz en 16-16-36 à 1.50 volt (100:133 et 1:2), sans aucune difficulté, ce qui est déjà une excellente chose.

Le passage à 4800 MHz, toujours en 16-16-36 à 1.75 volt s’est lui aussi déroulé sans encombre. Vous ne devriez donc rencontré aucun souci si vous désirez optimiser les performances de votre kit mémoire.

L’impact du ratio 1:2 est inexistant et nos scores ne font que grimper plus nous overclockons la mémoire ! La combinaison avec un kit bénéficiant de puces DJR, comme le Thermaltake Toughram XG RGB CL19 testé sur l’APEX, devrait aussi vous permettre d’atteindre de hautes fréquences.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires