Test : ROG Maximus XIII Extreme Glacial

0
3967

BIOS et logiciel :

Deux nouvelles options :

En ce qui concerne le BIOS, au premier coup d’œil, on reconnait que nous sommes chez Asus. Dans l’onglet « Extreme Tweaker », on voit apparaître une nouvelle option qui n’était pas présente sur la génération précédente. Il s’agit de « Intel Adaptive Boost Technology » sur laquelle nous allons revenir en détails à la page 7 de cet article. Le but de celle-ci est d’offrir un boost plus important sur l’ensemble des cœurs lors de l’exécution d’application multithreads.

Les captures du bios ont été réalisées avec le profil XMP de notre kit GSKill activé. L’autre nouvelle option est « Memory controller : DRAM Frequency Ratio ». Il s’agit d’une nouveauté propre aux processeurs Rocket Lake.

Un peu comme sur les plateformes AMD, il est possible de conserver une fréquence mémoire synchronisée avec le contrôleur mémoire sur le ratio 1:1 ou désynchronisée en ratio 1:2. Possible n’est pas tout à fait exacte, puisqu’à partir de 3600 MHz, le ratio passe en 1:2. Nous revenons en détails sur cette nouvelle option dans notre article dédié aux tests des Rocket Lake ainsi qu’à la page 9, lors de l’overclocking mémoire.

Le « Loadline calibration » est en mode auto pour les tests comparatifs mais nous reviendrons sur sa fonction lors de l’overclocking du i9-11900K. Les autres sections sont présentes depuis les générations précédente et vous permettent notamment de flasher votre carte mère, de contrôler la vitesse des ventilateurs, de créer des profils de tests, etc..

Enfin, la sauvegarde de profils est vivement recommandée lorsque vous réalisez des tests. Cela permet un gain de temps. Sachez que vous avez aussi la possibilité de les sauver sur une clé USB. La présence de deux BIOS vous permettra de réaliser des tests comparatifs.

Nouvelle fonction HydraNode :

Avec cette ROG Maximus XIII Extreme Glacial, Asus introduit un nouveau connecteur 4-pin de type fan, en réalité sur ce modèle, ils sont au nombre de deux. Ce deux connecteurs supportent un nouveau standard de connexion appelé Hydranode. Avec une seule prise, il est désormais possible de contrôler jusqu’à 3 ventilateurs, tout en conservant le contrôle sur chacun d’entre eux individuellement.

En activant cette fonctionnalité dans le BIOS, vous pouvez ainsi démultiplier le nombre de ventilateurs de votre config, tout en gardant le contrôle sur chacun. Nous attendons un kit de trois ventilateurs de Silverstone Air Penetrator 140i Hydranode afin de vous en parler en détails. Les détails et explications ici dans cette brève.

Memtest86 intégré :

L’une des nouveautés de cette ROG Maximus XIII Extreme Glacial est l’intégration au sein du BIOS de Memtest86 dans la section « Tool ». Celui-ci va vous permettre d’identifier les problèmes de mémoire en un seul click. Le logiciel va ainsi tester votre kit mémoire et révéler des erreurs si celui-ci en rencontre lors des différents tests.

Le mode LN2 :

On retrouve un mode LN2, qui devra être activé via un jumper placé sur le PCB. Attention, celui-ci est vraiment dédié aux tests sous froid, donc ne l’activez pas pour des tests en air/water puisque certaines sécurités seront désactivées automatiquement. Une fois celui-ci activé, on retrouve deux profils LN2, l’un pour le processeur et l’autre pour la mémoire. N’hésitez pas à demander conseils sur notre forum et discord si vous rencontrez des soucis lors du paramétrage de votre bios.

Les logiciels de notre ROG Maximus XIII Extreme Glacial :

Asus fournit une série de logiciels qui vont vous faciliter la vie. On retrouve tout d’abord le célèbre AI Suite III sur lequel nous ne reviendrons pas cette fois-ci. Nous allons principalement utiliser TurboV Core afin d’overclocker notre processeur à la volée directement au niveau de l’OS ainsi que Mem TweakIT.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires