Test : MSI RX 5600 XT GAMING X

0
6289

Spécifications et PCB :

Les spécifications techniques :

En terme de fréquence, celle de base est annoncée à 1615 MHz quant le Boost pointe à 1750 MHz. Les 6 Go de mémoire G-DDR6 quant à eux tournent à 1500 MHz (12 Gbps) sur un bus de 196 bit. La carte dispose d’un overclocking d’usine concernant sa fréquence GPU/Boost mais pas au niveau de la mémoire, ce qui risque de la pénaliser lors des tests face aux autres RX 5600 XT.

GPU-Z avec la MSI RX 5600 XT Gaming X

Petit passage par GPU-Z afin de vérifier que les informations lues sont bien correctes. La fréquence GPU est bien de 1615 MHz, et la fréquence Boost à 1750 MHz. Contrairement à Nvidia, ici la fréquence Boost est une fréquence de pointe. La fréquence que vous aurez en pratique sera une fréquence intermédiaire, que AMD vend comme étant le Game Clock.

Le PCB :

Débutons par l’élément central du PCB, c’est-à-dire la puce Navi dont la surface de 251 mm². Cette dernière renferme près de 10.3 milliards de transistors dont 36 Compute Unit abritant 64 stream processors, ce qui nous fait 36 x 64, 2304 SP.

Occupons-nous à présent des VRM, Voltage Regulator Module, c’est-à-dire le module de régulation de la tension. Tout d’abord, le contrôleur de tension qui va alimenter le GPU avec la bonne tension et le bon courant. Ici, il s’agit d’une puce International Rectifier IR35217 qui va gérer les 8 + 1 phases. Le nombre de phases est souvent déterminé par le besoin de courant de la puce graphique. Plus celle-ci a besoin de courant et plus il y a de phases.

On retrouve ensuite les mosfets qui sont ici des Infineon TDA21232.  Les mosfets sont les éléments à tenir bien au frais et sont souvent surmontés d’un radiateur. Ce sont eux qui vont convertir le courant continu puisque notre GPU ne fonctionne pas en 12 ou 5 volts, mais sur une tension plus faible souvent située aux alentours de 1 volt.

On retrouve ensuite les choke et les capacitor, qui eux servent de filtration et de stockage pour la tension et le courant en sortie de l’étage d’alimentation.
Voici un petit schéma permettant d’identifier facilement les différents éléments.

Voltage regulator, mosfet, choke et condensator

Les puces mémoire :

Du coté de la mémoire, c’est le contrôleur ON Semiconductor NCP81022 qui va s’occuper des deux phases, des ON Semiconductor 2x NCP302155. En ce qui concerne les puces mémoires GDDR6, elles sont au nombre de six et sont fabriquées par Micron. Elles portent la référence D9WCW, c’est-à-dire le numéro MT61K256M32JE-14:A, qui correspond selon le catalogue de Micro a des puces spécifiées pour fonctionner à 14 Gbps… Alors pourquoi un tel choix de la part de MSI ? C’est le contrôleur mémoire qui parfois pourrait faire des siennes et poser problème…

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires