Test : MSI RTX 3080 Ti Suprim X 12G

0
4158

Benchmarks synthétiques :

Notre première série de tests va être dédiée aux benchs synthétiques. Ceux-ci sont souvent utilisés pour les compétitions d’overclocking mais sont également très intéressants pour comparer les différents GPU entre eux. Nous allons donc privilégier les benchmarks de la série 3DMark ainsi que Superposition de la société Unigine.

Nous testerons les benchmarks suivants :

  • Fire Strike (1080p)
  • Fire Strike Ultra (2160p)
  • Time Spy (1440p)
  • Time Spy Extreme (2160p)
  • DirectX Raytracing
  • Unigine Superposition (1080p extrême)

3DMark Fire Strike :

Benchmark Fire Strike

Débutons avec 3DMark Fire Strike, qui est l’un des benchs les plus utilisés actuellement. Il se compose de deux tests graphiques, d’un test CPU ainsi que d’un quatrième test qui combine GPU et CPU. N’oubliez pas de désactiver la démo qui n’apporte rien dans le score final et prolonge la durée (inutilement) du benchmark.

Premier benchmark et cette MSI RTX 3080 Ti Suprim X se place en quatrième position juste derrière la RTX 3090 qu’elle talonne de près ! Comme on peut le voir, les performances sont plus proches de la RTX 3090 que de la RTX 3080. Les deux modèles AMD, la RX 6800 XT et la RX 6900 XT, dominent toujours ce benchmark.

3DMark Time Spy :

Benchmark Time Spy

Le second test est 3DMark Time Spy. Bien que celui-ci se réalise en 1440p, il a surtout comme particularité d’utiliser DirectX 12. Il se compose de deux tests graphiques et d’un test CPU. Comme pour Fire Strike, n’oubliez pas de désactiver la démo. Ces deux premiers benchmarks sont proposés par UL Benchmark.

Ici, dans Time Spy, notre sample du jour vient se positionner en deuxième place, juste derrière la RTX 3090 HOF de KFA2. Cette version RTX 3080 Ti parvient à prendre le dessus sur le modèle haut de gamme de AMD, la RX 6900 XT !

3DMark DirectX Raytracing :

UL Benchmarks a ajouté un nouveau test dans sa série de benchmarks permettant de mesurer les performances en Ray Tracing. L’idée sera d’utiliser le test 3DMark DirectX Raytracing afin de comparer les performances du matériel de Ray Tracing dédié aux cartes graphiques d’AMD et de NVIDIA.

Le test de la fonction 3DMark DirectX Raytracing est conçu pour faire du Ray Tracing le facteur limitant. Au lieu de s’appuyer sur le rendu traditionnel, toute la scène est tracée et dessinée en une seule passe. Le résultat du test dépendra entièrement des performances du Ray Tracing. Il sera ainsi facile de mesurer et comparer les performances des différentes cartes entre elles.

Alors que ce benchmark ne juge que des performances en Ray Tracing, c’est totalement logique que les RTX 3000 domine ce classement avec une RTX 3080 Ti qui se permet de faire mieux que la RTX 3090, çà laisse supposer d’excellentes performances dans les jeux où nous activerons le Ray Tracing.

Superposition :

Benchmark Superposition

Superposition est le dernier benchmark en date de chez Unigine. Il est basé sur DirectX 11. Pour ce benchmark, j’ai opté pour la version Performance en 1080p Extreme. Il se compose de 17 scènes et se montre assez costaud afin de mettre à mal votre carte graphique.

Dernier benchmark synthétique et la tendance se confirme avec notre MSI RTX 3080 Ti Suprim X qui se place en seconde position avec un score de 12890 points, soit 0,2 % en retrait face à la RTX 3090 mais près de 12,5 % de plus que la RTX 3080 Ti.

Les performances dans les benchmarks synthétiques sont excellentes avec des performances globales très très proches de celles de la RXT 3090 que de sa petite sœur, la RTX 3080. On peut aussi constater que l’overclocking d’usine de la MSI lui permet de devancer la version Founders Edition de NVIDIA.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires