Test : MSI MAG CoreLiquid C240

0

Le MAG CoreLiquid C240

Déballage : 

À l’arrivée, le MAG CoreLiquid C240 débarque dans une jolie boîte en carton présentant une illustration de notre AIO du jour. À l’arrière, la marque met en avant les fonctionnalités de son kit, avec notamment, l’emplacement peu conventionnel de sa pompe.

Sinon, pour ce qui est des protections, nous avons l’habituel moule en carton ainsi que les sachets plastiques protégeant chaque élément. Comme d’habitude, aucun dommage n’est à déplorer après le transport, preuve que ça fait le travail.

Le radiateur :

On arrive donc à la phase la plus intéressante du MAG CoreLiquid C240 : le radiateur. Comme on peu le voir, la pompe est bien placée au centre de ce dernier tout en étant prise dans quatre des douze canaux qui le constituent. Ainsi, plutôt que d’avoir un liquide brassé au niveau du CPU, il le sera depuis le radiateur. À voir ce que cela aura en terme d’impact sur les températures, d’autant qu’elle grignote de la surface d’échange.

Comme avec beaucoup d’AIO, les caractéristiques détaillées des pompes ne sont pas connues. Ici, on sait simplement qu’elle profite d’une alimentation via une prise 3 broches et qu’elle tournera à 4200 RPM ± 10%.

Autrement, on constate que la finition est travaillée avec une jolie peinture noire mate. Idem, le bloc affiche une forme carrée très agréable à l’œil en plus d’afficher le logo de la marque sur ses deux tranches. Bref, une finition nettement supérieure, selon nous, à ses homologues basés sur des kits Asetek.

À côté de ça, ce modèle dispose de dimensions tout à fait classiques avec une épaisseur de 27 mm. Encore une fois, nous sommes loin de ce que proposent les kits Arctic avec leurs radiateurs de 38 mm d’épaisseur. Les autres dimensions mentionnent une longueur de 276 mm et une largeur de 120 mm. Enfin, pas d’originalité non plus en ce qui concerne les matériaux : aluminium et rien d’autre.

Avant de passer au waterblock, petit mot rapide sur les tuyaux. Comme de nombreux kits maintenant, ils disposent d’une jolie gaine en nylon et mesurent 40 cm de longueur. Rien d’exceptionnel ici.

Le waterblock :

Contrairement à un kit watercooling classique, nous n’allons pas parler de pompe, mais de waterblock, car c’est bien de ça dont il s’agit. La pompe, pour rappel, est intégrée directement dans le radiateur.

De son côté, le waterblock affiche une partie supérieure en plastique blanc translucide visant à améliorer la diffusion de l’éclairage RGB. Sur ce dernier, on y retrouve des formes géométriques en relief ainsi qu’un insert comportant le dragon, logo de MSI.

Sous le bloc, nous avons le droit à une jolie base en cuivre où l’on peut apercevoir le passage de la fraise lors de l’usinage. Par ailleurs, les marques laissées ne se ressentent qu’à peine sous les doigts. En revanche, on remarque que cette dite base est vissée au reste du bloc via huit vis : deux one-way et six autres à tête hexagonales.

Pour aller plus loin :
Test : be quiet! Pure Loop 2 FX 360

Au niveau des dimensions, notre bloc de refroidissement affiche donc 70,5 cm de côté ainsi qu’une hauteur de 52 mm. Pas de quoi entrer en conflit avec la mémoire donc. Quant à la connectique, on retrouve une double prise aRGB  mâle/femelle en trois broches.

Compatibilité : 

Avec ce MAG CoreLiquid C240MSI assure une compatibilité quasi exemplaire puisque les plateformes suivantes sont compatibles :

  • Intel : LGA-1000 – LGA-1200 – LGA-1366 – LGA-2000
  • AMD : AM4 – FMx/+ – AMx/+

Malheureusement, la compatibilité TR4 et dérivés ne sera possible qu’avec la version en 360 mm de ce kit qui arrive avec le nécessaire pour le montage.

Les ventilateurs : 

Afin d’assurer le refroidissement, MSI nous propose deux ventilateurs en 120 mm avec une épaisseur de 25 mm. Des dimensions classiques qui n’aurons pas ou peu d’impact si l’on se décide à installer le kit dans le haut d’un boîtier par exemple.

Autrement, ces ventilateurs nous évoquent fortement ceux fournis avec le kit Silverstone PF240, notamment au niveau de la forme des pales. Ces dernières, au nombre de neuf, présentent une courbure importante ainsi que des stries à leurs extrémités. De nouveau, on retrouve un plastique blanc translucide afin d’améliorer la diffusion de l’éclairage des diodes RGB présentes au niveau du moyeu central. Sinon, le cadre dispose de silentblocs en caoutchouc afin de réduire les vibrations parasites.

MSI MAG CoreLiqud C240 ventilateurs

Concernant les caractéristiques, sachez que l’on retrouve des moulins profitant d’une alimentation PWM. D’un point de vue vitesse, ils proposent une plage de rotation comprise entre 500 RPM et 2000 RPM. Enfin, à pleine vitesse, le flux d’air atteindra les 78,73 CFM et la pression statique grimpera à 2,39 mmH2O.

La connectique met en avant deux câbles, un pour le signal PWM de 35 cm et un second pour l’éclairage de 55 cm.

Le bundle :

Pour ce qui est des accessoires, nous retrouvons quelque chose de complet puisque la marque propose :

MSI MAG CoreLiqud C240 bundle

  • Une notice de montage pour les MAG CoreLiquid C et P
  • La visserie nécessaire pour le montage sur différentes plateformes
  • Un adaptateur molex vers prise fan quatre broches
  • Une seringue de pâte thermique
  • Un bras de montage pour les plateformes Intel
  • Une backplate en acier pour les sockets Intel LGA-1000
  • Une backplate en plastique pour le socket Intel LGA-1700
  • Un bras de montage pour plateformes AMD
  • Un splitter fan

En soit, la partie accessoires reste assez classique, mais met à disposition un splitter pour les ventilateurs afin de réduire le nombre de prises sur la carte mère.

Grosso modo :

Le MAG CoreLiquid C240 est un kit plutôt plaisant d’un point de vue finition et design. À voir comment il se comportera face à la concurrence, d’autant que c’est la première fois que nous testons un AIO avec une pompe déportée dans le radiateur.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires