Test : IceGiant ProSiphon Elite

2
9264

Températures

Relevés de températures :

Processeur à 65W : 

Malgré un profil 65W plus violent, ce dernier représente toujours la phase la moins stressante de ce protocole. Elle permet de mettre en avant les performances obtenues avec des dissipateurs compacts/entrées de gamme. Ces résultats sont simplement présents à titre indicatif pour les dissipateurs les plus imposants (AIO, gros ventirad dual tower, etc.).

IceGiant ProSiphon Elite températures 65W
Afin de faciliter la lecture, certaines valeurs ont été arrondies.

Aïe, aïe, aïe, malgré son format imposant et son poids hors normes, les températures ne sont clairement pas bonne sur notre profil en 65W. Comme on peut le voir, en push/pull, le ProSiphon Elite ne fait pas mieux qu’un Dark Rock 4 à plein régime pour s’intercaler entre lui et le R5 à basse vitesse.

Si on lui retire deux ventilateurs, il ne rivalisera plus qu’avec un Pure Rock 2 à plein régime ainsi qu’à mi-vitesse. Il se positionnera devant à bas régime par contre. Bref, comme on peut le voir, les kits watercooling tout-en-un sont hors d’atteinte ici.

Processeur à 95W :

Ici, notre CPU tournera à 3.90 GHz constamment et sur tous ses cœurs. Nous appliquons un VCore de 1.375V pour obtenir une consommation de 95W environ. Pour simplifier la lecture du graphique, il se peut que nous ayons arrondi certaines valeurs à l’entier près.

IceGiant ProSiphon Elite températures 95W
Afin de faciliter la lecture, certaines valeurs ont été arrondies.

Si on monte le thermostat, y’a-t-il du mieux ? La réponse est oui, mais c’est pas terrible non plus.

En push/pull, avec une chauffe plus prononcée, le ProSiphon Elite rivalise avec le R5 de Cryorig. Ainsi, on notera une petite différence de quelques dixièmes de degré et ce, quels que soit le régime de la ventilation.

Cependant, si on l’ampute de deux ventilateurs, le dissipateur n’offre plus que des prestations similaires au Dark Rock 4, avec un léger mieux dans ses bas régimes. Comme on le disait, il y a du mieux, mais ce n’est pas folichon non plus.

Processeur à 125W :

Enfin, nous terminons avec notre profil 125W. Ici le dégagement thermique est plus important, voyons comment s’en sortent nos coolings !

IceGiant ProSiphon Elite températures 125W
Afin de faciliter la lecture, certaines valeurs ont été arrondies.

Avec notre profil le plus stressant, c’est là que nous avons les meilleures températures. Équipé de ses quatre ventilateurs, notre dissipateur du jour affiche des températures assez proches du NH-D15 de Noctua avec un petit retard à bas régime. C’est déjà mieux.

En push maintenant, comme on peut le voir, le ProSiphon s’intercale entre les R5 de Cryorig et le Dark Rock 4 de be quiet!. Heureusement, à bas régime il n’y aura pas d’échec sur les températures… Heureusement pour un machin de 2 kg nous direz-vous.

En bref : 

Comme nous avons pu le voir, sur notre Ryzen 1700X (mono-die), les températures ne sont vraiment pas bonnes, particulièrement sur les profils les moins stressants. Quand on dit « pas bonnes », c’est en considérant la présence de quatre ventilateurs, le poids, la taille, la conception du dissipateur etc. Ainsi, sur les profils les moins stressant (65W et 95W), il rivalise, dans le meilleurs des cas, avec le R5 de Cryorig, un dissipateur slim. En 125W, il y a du mieux puisqu’il se hisse au niveau du NH-D15 de Noctua.

Alors à quoi est-ce dû ? À ce sujet, nous pensons que cela provient de l’architecture mono-die de notre Ryzen 7 1700X qui n’exploite pas correctement la base du ProSiphon Elite. C’est également ce que semblait conclure Linus Tech Tips dans sa vidéo test où les résultats étaient plus mitigés sur du Core iX mono-die que sur Threadripper où les températures étaient exemplaires. D’autant que IceGiant, le constructeur recommande son dissipateur pour des Ryzen et Threadripper 3000 qui sont, justement, multi-dies. Ceci offrant une meilleure répartition de la chaleur sous l’IHS, là où elle est concentrée en un point sur notre CPU de test.

De notre côté, nous tenterons de confirmer cela avec un second tests sur un Ryzen 9 5950X multi-die.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ironiquee
Ironiquee
14 février 2021 15 h 58 min

Le même test, mais sur un threadripper maintenant.

Lestdown
14 février 2021 13 h 20 min

Je suis pas fan, je trouve ça cher, moche, encombrant et pas si révolutionnaire que ça