Test : Distroplate pour OBT par Niuulh’s Workshop

0

Les Nouveaux protocoles :

L’objectif de ce test n’est en soi pas de voir les performances avec cette distroplate pour OBT mais plutôt de quantifier son impact. Ici, nous allons comparer les mesures obtenues avec ce nouveau système à celles obtenues il y a quelques semaines sur l’ancien. Nous comparerons donc directement débits et températures aux anciens résultats des tests de Arctic MX-6 et Eisblock GPX-N RTX 3080 FE.

Protocole pour les mesures CPU :

Le I9 12900KS est paramétré pour obtenir 250W de charge sur cinebench R20. Les Pcore sont à 5200MHz, les Ecore à 4000MHz et le cache à 4400MHz pour une tension de 1,335V bios LLC +25%.

Les applications de pâtes thermiques se font en croix sur le CPU, il s’agit de la méthode fonctionnant le mieux avec toutes les pâtes thermiques du marché. Le waterblock est monté et serré jusqu’à la butée des vis pour laisser les ressorts appliquer la bonne pression.

Arctic MX-6 application

Ensuite, un stress test de cinebench R23 est lancé pour mettre la pâte thermique en température avec 10min de charge lourde. Pour finir, trois cinebench R20 sont lancés à la suite. Tout en prenant bien compte d’avoir la même température d’eau entre chaque début de benchmark.

Chaque pâte thermique est appliquée trois fois avec trois cinebench R20 par application. La valeur de delta T° minimal entre l’eau et le CPU est relevée parmi ces neuf mesures.

Pour aller plus loin :
Core : les ventilateurs des AIO Ocean T38 disponibles à la vente !

Protocole pour les mesures GPU :

La RTX 3080 FE est paramétrée sur un Power limit de 320W, sans overclocking.

Les applications de pâtes thermiques se font par étalage sur le GPU, il s’agit de la méthode la mieux adaptée à un usage sur GPU. Le waterblock est monté et serré jusqu’à la butée des vis pour laisser les ressorts appliquer la bonne pression. La backplate est montée pour garantir la rigidité de l’ensemble.

Ensuite, nous lançons le benchmark Superposition en 1080p Extreme trois fois de suite. Les températures sont relevées puis un stress test dynamique de 3 x 12h est lancé pour simuler un vieillissement de type gaming en accéléré. À la fin de celui-ci, nous lançons trois fois de suite le benchmark Superposition en 1080p Extreme.

Chaque pâte thermique est appliquée une seule fois avec une vérification avant essai. La valeur de delta T° minimal entre l’eau et le GPU est relevée avant et après le vieillissement de 3 x 12h.

Note :

Le protocole GPU cité plus haut n’est pas appliqué pour ce test. La carte a cependant vieilli plus de 36h avec cette pâte thermique mais aucun démontage n’a été fait faute de temps.

Ces protocoles seront néanmoins mis en place pour les prochaines tests de pâte thermique.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires