Test : DeepCool AK500

0

Conclusion

Nous arrivons à la fin de ce test de l’AK500 signé DeepCool. Pour le coup, avons-nous affaire à un produit réussi ? Voyons cela dans le détail !

Un design toujours aussi attractif

DeepCool AK500Avec cet AK500DeepCool continue sur sa lancée et nous propose un ventirad au look toujours aussi attractif et sobre puisqu’il conserve le design des autres modèles de la série. En revanche, ce modèle sera juste plus imposant, mais beaucoup plus imposant, face à l’AK400.

Cependant, ce gain de taille ne sera pas réellement problématique pour l’installation. Tout d’abord, la hauteur inférieure à 160 mm fait qu’il tiendra dans une vaste majorité de boîtier. Ensuite, la base fortement excentrée permet de ne pas bloquer les slots mémoires sur une carte mère « classique ».

Néanmoins, attention lors du montage à ne pas poser le radiateur sur sa base, ce dernier étant très déséquilibré. C’est le coup à ce qu’il tombe purement et simplement et là… Attention aux dégâts. Sinon, puisque nous y sommes, le montage ne sera qu’une simple formalité, le système de montage se mettant en place très facilement. On veillera simplement à ne pas perdre le tournevis fourni.

Quid des performances ?

DeepCool AK500 protocole

Globalement, les performances sont plutôt bonnes, l’AK500 se positionnant entre un AK400 et un NH-U12A de Noctua. Face à son petit frère, il se distinguera particulièrement sur les vitesses les plus faibles, son gabarit plus imposant lui permettant de mieux encaisser la baisse du régime de la ventilation.

Par ailleurs, malgré la présence d’un ventilateur véloce, 1800 RPM à fond pour rappel, le bruit reste plutôt contenu. Nous avons vu des ventilos plus lents, mais pourtant plus bruyants.

Pour aller plus loin :
Test : la carte mère AORUS X670E Master

Finalement, il s’est montré redoutable sur notre Ryzen 7 1700X lorsqu’il consommait 95W. Avec une consommation plus importante, ajouter un deuxième ventilateur s’avèrerait être une bonne idée, d’autant que, la partie accessoire très complète, permet cet ajout !

Facturé une soixantaine d’euros ! 

Pour ce qui est du prix de vente, il faudra composer avec une facture d’une soixantaine d’euros. En soit, la tarification est bonne, très bonne même. On l’a vu en teste, l’AK500 ne fait qu’une bouché des dissipateurs avoisinant ce segment tarifaire. On pense notamment au Dark Rock 4, assez gros vendu 75 € (!!!) sur Top Achat. Idem pour le NH-U12S vendu au même prix.

DeepCool AK500

On aime :
  • Le nouveau design de cette série
  • Les finitions de bon aloi
  • La partie accessoire très complète : tournevis et set de griffes en plus
  • Le montage simple et rapide de cette référence
  • La base excentrée : compatibilité maximale avec la mémoire…
  • … Et la hauteur contenue assurant une bonne compatibilité avec les boîtiers PC
  • Le bruit pas excessif malgré la vitesse du ventilateur (1800 tr/min relevés max.)
  • Son ratio températures/bruit agressif sur ses hautes vitesses
On a moins aimé :
  • Attention à ne pas perdre le tournevis fourni
  • Radiateur très déséquilibré, attention à ne pas le faire tomber

médaille award OMF or goldEn fin de compte, nous choisissons de décerner l’or à cet AK500 signé DeepCool. Finalement, ses seuls inconvénients concernent le tournevis qu’il ne faudra pas perdre ou le déséquilibre du radiateur, ceci faisant qu’il pourra tomber facilement. Sinon, le prix est bien étudié et ce modèle se permet de tordre le cou à des ventirads plus onéreux. D’autant que, malgré des dimensions imposantes, il n’opposera pas de soucis de compatibilité mémoire, ni de boîtier.

Un grand merci à DeepCool !

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires