Test : DeepCool AK500

0

Températures

Processeur à 65W : 

Malgré un profil 65W plus violent, ce dernier représente toujours la phase la moins stressante de ce protocole. Elle permet de mettre en avant les performances obtenues avec des dissipateurs compacts/entrées de gamme. Ces résultats sont simplement présents à titre indicatif pour les dissipateurs les plus imposants (AIO, gros ventirad dual tower, etc.).

DeepCool AK500 températures 65W

Pour ce qui est des températures, l’AK500 se positionne donc entre les NH-U12A chromax.black et l’AK400. Une positionnement logique compte tenu de son gabarit et de sa configuration. Par ailleurs, on remarquera qu’il se démarque davantage de son petit frère à bas régime où il affiche 4°C de mieux tout de même !

Processeur à 95W :

Ici, notre CPU tournera à 3.90 GHz constamment et sur tous ses cœurs. Nous appliquons un VCore de 1.375V pour obtenir une consommation de 95W environ. Pour simplifier la lecture du graphique, il se peut que nous ayons arrondi certaines valeurs à l’entier près.

DeepCool AK500 températures 95W

En 95W, clairement, ça vient jouer des coudes avec Noctua sur la plan thermique, sans parvenir à le dépasser pour autant. Il faut dire que le duo de NF-A12x25 reste redoutable sur la solution autrichienne.

Processeur à 125W :

Enfin, nous terminons avec notre profil 125W. Ici le dégagement thermique est plus important, voyons comment s’en sortent nos coolings !

DeepCool AK500 températures 125W

En 125W, le NH-U12A chromax.black reprend des couleurs avec un écart de température se creusant davantage. D’ailleurs notre modèle du jour s’éloigne de son petit frère, surtout à bas régime. En même, l’AK500 propose un dissipateur deux fois plus imposant et profite d’un heatpipe en plus et d’une vraie base en cuivre.

Pour aller plus loin :
Test : Ryzen R9 7950X, R9 7900X, R7 7700X et R5 7600X

Résumé : 

Grâce à surface de contact plus importante, DeepCool nous propose un dissipateur performant se permettant de jouer des coudes avec le NH-U12A chromax.black dans certains scénarios. Face à l’AK400 les gains thermiques sont présents, mais pas transcendants à hautes vitesse. C’est surtout à bas régime que les gains les plus importants se font sentir. Encore une fois, le radiateur deux fois plus épais aide beaucoup !

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires