Test : Corsair K70 RGB MK.2

4

Test :

Vous l’attendiez ? Nous aussi ! C’est la partie test de ce K70 RGB MK.2 signé par Corsair.

Pour juger de ses capacités, nous l’avons mis à l’épreuve en bureautique, dans la vie de tous les jours donc, mais aussi en jeu.

D’abord parlons un peu du produit en lui-même. Nous avons-là un clavier de type mécanique qui repose sur une grande plaque en aluminium brossée et anodisée en noir. Clairement, c’est classe, propre et c’est sobre. Grâce à cet aluminium, le K70 RGB MK.2 ne craque absolument pas. Il ne bouge pas non plus grâce à ses patins anti-dérapant. Les différents boutons (multimédias et fonctions) semblent épais et bien solides. Par rapport à l’ancienne version, les touches multimédias ont été rehaussées, ce qui les rend plus accessibles. Elles étaient, en effet, plus au ras de la plaque en aluminium sur les précédentes moutures. La molette quant à elle, n’a pas vraiment changé, à part la couleur.

Le lettrage a également changé dans cette nouvelle version du K70. C’est plus large, plus “gras”. Nous aimons beaucoup. L’écriture fait plus “imposante”, on l’a voit mieux. On découvre aussi un petit revêtement granuleux qui vient prendre place sur la touche espace ainsi que les touches de substitution qui sont dans le bundle. Ceci permet de les retrouver plus facilement en partie, d’autant plus qu’elles sont légèrement recourbées. A l’usage, cela nous évite aussi de presser par inadvertance une touche non désirée.

Ce K70 RGB MK.2 est très imposant, il ne faudra pas envisager de le placer sur un tout petit bureau. Par exemple, sur un tapis de souris Corsair MM300 en version XXL, en largeur, il ne restera qu’à peine 3-4 cm en haut et en bas, une fois le clavier en place avec son repose-poignets.

Le repose-poignets ne nous semble pas à la hauteur du reste. En effet, pour l’utiliser, il faudra venir le clipper sous le clavier grâce à des petites pattes. La crainte que nous avons ici c’est que ces dernières viennent à casser, dans ce cas, le repose-poignets ne sera plus utilisable. Ce serait bien dommage pour une référence à ce prix… De plus, si vous utilisez le repose-poignets sans le clipper sous le clavier, il vient marquer le bord de la plaque d’aluminium. Cela se retire facilement, mais nous imaginons que dans le temps, les marques viendront à rester à force de frotter. C’est donc bien dommage de ne pas trouver un repose-poignets aimanté comme sur le MK750 de Cooler Master ou le X1 RGB de Thermaltake.

Pour aller plus loin :
[COMPUTEX 2022] Corsair lance son premier PC portable

Corsair K70 RGB MK.2Parlons des Switchs en Cherry MX Silent maintenant. Ils sont très agréables à la frappe. En effet, ils sont très très silencieux. En comparaison avec des Switchs Brown comme sur le clavier Cooler Master MK750 que nous avons eu en test, cela n’a absolument rien à voir. Au départ, ils peuvent être un peu dur, sur la barre d’espace notamment. Mais au bout de quelques heures d’essai, cette “gêne” disparaît naturellement. Finalement, à la frappe, le bruit peut être assez surprenant. Nous retrouvons la même sensation qu’un clavier de type mécanique mais avec le son d’un membrane. C’est assez perturbant au départ mais on s’y fait très vite. Parallèlement, la fin de la course de la touche n’est pas aussi sèche qu’un mécanique classique. C’est, en effet, un peu “mou” quand on appuie dessus tout en gardant la fermeté d’un mécanique habituel.

Corsair K70 RGB MK.2 Switchs MX SilentSinon, pour le paramétrage des effets lumineux, le logiciel iCUE se trouve malgré tout assez intuitif. Le plus compliqué étant la configuration des macros, mais cela se prend tout de même assez rapidement en main. De nombreux effets lumineux existent dans le logiciel tels que “ondulation arc en ciel” ou encore “impulsion de couleur”… que nous avons vu ensemble dans le tutoriel Corsair Utility Engine juste ici.

L’illumination sur ce K70 RGB MK.2 est vraiment intéressante. Les LEDs ressortent très bien malgré l’absence de réflecteur sous les touches. Malgré une lumière importante sur le clavier, les couleurs de chaque LED sont bien présentes, pas comme sur le Roccat Horde AIMO par exemple. Parallèlement, le MK750 de Cooler Master possède tout de même une meilleure illumination que le K70 RGB MK.2.

A savoir qu’il sera aussi possible d’illuminer le logo Corsair de l’effet que vous souhaitez. Vous pourrez, par exemple, mettre un effet lumineux uniquement sur le logo et rien sur les touches, ou bien les deux en même temps. Au choix. Les nombreuses combinaisons sont vraiment sympas.

Cette version du K70 RGB MK.2 embarque maintenant un déport USB à l’arrière du clavier. C’est bien pratique. Par contre, nous trouvons dommage qu’une prise casque/micro soit inexistante puisque des références moins chères tel que le X1 RGB de Thermaltake en proposait un.

Corsair K70 RGB MK.2 Déport USBNous avons fait le tour de ce K70 RGB MK.2. Il est temps de passer à la conclusion. Pour cela, rendez-vous page suivante.

page suivante

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
MonLapin_
MonLapin_
9 décembre 2018 11h42

Les clavier corsair ont toujours été de très bon clavier en raison de leurs matériaux et de la qualité des finition en même temps à de tels prix nous n’en attendons pas moins de la marque au bateau

OmfgAlexIsHere
OmfgAlexIsHere
19 septembre 2018 12h47

Il a vraiment l’air bien ce clavier, dommage qu’il soit aussi cher… En plus les MX Silent me faisaient vraiment de l’oeil 🙁

BASILE
BASILE
19 septembre 2018 21h09
Répondre à  OmfgAlexIsHere

oui il me plait aussi et d’ailleur je quif de plus en plus la marque corsaire