Test : Corsair K60 RGB Pro

0
921

Test

Test :

Passons maintenant au test de ce K60 RGB Pro de chez Corsair. Nous l’avons mis à l’épreuve dans à peu près tous les scénarios : jeux vidéo, bureautique, etc…

La prise en main :

Le K60 RGB Pro de Corsair propose une prise en main des plus simple. Le clavier est compact et il n’y aura pas de touches de macros présentes sur la gauche du clavier. On ne sera donc pas être perturbé par cet élément au moment de placer ses doigts sur le clavier.

Corsair K60 RGB Pro
De gauche à droite : touche PBT, touche du K60 RGB Pro, touche du K70 RGB low Profile

Cependant, ce modèle est quelque peu original. Effectivement, Corsair opte pour des switches « classiques » dans la mesure où ils ne sont pas purement « low profile ». Par ailleurs, la marque opte pour des touches au format low profile. On se retrouve donc avec une combinaison qui nous rappelle le Vulcan de Roccat.

Par ailleurs, à la frappe, cet ensemble n’est clairement pas perturbant puisque les touches arrivent à la bonne hauteur et restent bien identifiables. On ne risque pas d’appuyer sur plusieurs touches à la fois si l’on déborde sur la touche d’à côté. Le genre de choses qui nous arrivaient souvent avec un SK650 de Cooler Master dont les keycaps ne se distinguaient pas suffisamment les unes des autres.

Pour le reste, ce K60 RGB Pro dispose de divers raccourcis répartis ici et là. En réalité, ces derniers sont surtout présents au niveau des touches fonctions. Dans les grandes lignes, nous aurons de quoi gérer le volume, le changement de piste ou la possibilité de mettre la musique en pause. Sinon, l’intensité de l’éclairage RGB pour être piloté via les F3 et F4 tandis que le F1 nous avons le Windows lock. Une petite gymnastique à réaliser avec la touche Fn. Rien de transcendant ici.

Les matériaux utilisés :

Le choix des matériaux du K60 RGB Pro ont été fait pour donner un aspect premium à ce modèle. Corsair opte donc pour une plaque de couche en aluminium brossé du plus bel effet. Vers le bas du clavier, vers la touche espace, cette dernière affiche une légère inclinaison descendante.

Corsair K60 RGB Pro
Corsair K60 RGB Pro

Sur cette dernière, nous avons un rappel avec le logo de la marque dans le coin supérieur droit et un marquage « //K60 » sur le coin inférieur gauche. Rien d’exubérant ici, on reste sur quelque chose de très sobre, mais ça fait son effet.

Les touches quant à elles continuent d’être en ABS, un matériau qui finira par se lustrer dans le temps. D’ailleurs, dès les premières utilisations, certaines touches commençait à briller. Coup classique avec ce type de matériaux que l’on a pas avec du PBT par exemple… Mais du PBT sur des claviers français… Autant partir à la chasse au dahu.

Sinon, la base du clavier continue d’être en plastique, granuleux ici. D’ailleurs, on sent que la marque a soigné la présentation à ce niveau. On retrouve à l’arrière des lignes stylistiques qui rejoignent la bande de caoutchouc central et pattes de surélévation.

Pour finir, le clavier se branchera au PC via un câble USB qui ne sera malheureusement pas gainé. Ici, une petite tresse aurait conféré un aspect plus soigné, plus fini, c’est dommage. En contrepartie, nous avons un câble relativement souple puisqu’il n’y aura pas déport USB. On s’épargnera la galère qu’aura été l’Apex Pro de SteelSeries à ce niveau là.

Les commutateurs Viola :

Le K60 RGB Pro estampillé Corsair embarque un nouveau type de commutateurs signé Cherry. Effectivement, nous vous en parlions en début d’année, à l’occasion du CES, la marque annonçait sa gamme Viola. Le but de ces switches est de prendre place sur des claviers entrés/milieux de gamme, là où les membranes et solutions hybrides dominent. Pour y parvenir, la marque à la cerise opte pour une conception plus simple de ses commutateurs. À titre d’exemple, le modèle qui équipe notre clavier du jour se compose de quatre éléments !

Switches Cherry MX Viola - Corsair K60 RGB Pro

Au niveau des caractéristiques, nous avons là un commutateur qui propose des caractéristiques très similaires aux MX Red de Cherry. En effet, la force nécessaire pour l’activation sera de 45 cN jusqu’au point d’accentuation situé à 2 mm. Ensuite, la force augmentera jusqu’à 75 cN au bottom out. À l’instar des MX Red, la course totale sera de 4 mm.

À l’usage, nous avons là des commutateurs très plaisant sous les doigts qui offrent une bonne fluidité à la descente. À ce niveau, nous les trouvons aussi fluides que les MX du même constructeur. Par ailleurs, nous n’avons pas constaté que les ressorts émettaient un bruit particulier. Clairement, nous sommes à des années lumières des Kailh Red qui équipaient le K4 Xtrfy.

Autrement, on sent bien la dureté du commutateur arriver une fois que l’on dépasse le point d’accentuation. À l’usage, sur les doigts forts (pouce, index et majeur), cela ne se sentira qu’à peine. En revanche, sur les autres (annulaire et auriculaire), cet amorti ce ressent davantage. Quoi qu’il en soit, tout ceci permet de limiter le bruit qu’émet le clavier lorsque lorsque le switch est écrasé. Couplez cela à des keycaps low profile et on obtient un ensemble plutôt silencieux pour un clavier mécanique. Mais ça on reviendra en détails un peu plus bas.

Le bruit :

Comme vous le constaterez avec l’enregistrement ci-dessous, Corsair nous propose avec son K60 RGB Pro, un clavier relativement silencieux. On se rapproche effectivement du bruit qu’ils pouvaient nous proposer avec les switches MX Silent ou encore les low profile avec le K70 RGB MK.2 Low Profile. Le son part un peu dans les aigus à l’utilisation mais rien de bien méchant en soit. On est très loin du bruit généré par des switches Cherry MX Red classiques.

Le RGB :

Le RGB du K60 RGB Pro est très réussi. Il ressort effectivement très bien malgré l’absence de réflecteur sous les switches. En effet, les lumières se diffusent directement dans les switches. De plus, le profil low profile des touches nous donne plus de visibilité sur les couleurs des LED. Pour nous, c’est réussi.

La marque propose, comme à son habitude, des effets divers et variés depuis le logiciel iCUE. Mais nous affectionnons toujours autant les effets « spirales arc-en-ciel » qui nous en met plein les mirettes. De plus, grâce aux raccourcis claviers, il sera aisé de changer à notre convenance l’intensité des LED.

Par contre, nous avons constaté que le blanc tirait vers le bleu. C’est un peu dommage.

Corsair K60 RGB Pro
Corsair K60 RGB Pro illuminé de son RGB

 

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires