Test : Corsair K100 RGB Midnight Gold

0

Déballage

La boîte :

Notre clavier du jour nous arrive dans une boîte assez grande aux couleurs de Corsair. Sur l’avant, nous retrouvons une représentation du K100 intégralement illuminé de son RGB. On apprend également que cette référence est dotée d’un cadre en aluminium, d’un processeur 8x plus rapide et d’un repose-poignets détachable. De plus, le K100 est compatible PC, Mac et Xbox. De même, cette version Midnight Gold est équipée de switches optiques maison d’une durée de vie estimée à plus de 150 millions de frappe.

À l’arrière du carton, on découvre un peu plus d’informations concernant ce K100 RGB. On trouve des informations au sujet de son châssis en aluminium anodisé or. De plus, nous apprenons qu’il est équipé de la technologie Corsair Axon Hyper-processing qui permet des entrées plus rapides. Aussi, qu’il possède 6 touches macros sur le côté. On retrouve également quelques photos supplémentaires du clavier.

Le bundle :

Dans la boîte, nous avons le droit au clavier et à son repose-poignets. Mais aussi, un petit lot de touches supplémentaires et les documentations classiques. Au vu du prix de cette référence, le bundle est peut-être un chouya classique. On aurait peut-être apprécié un petit quelque chose en plus, rien qu’un petit key puller par exemple.

Corsair K100 RGB

Le K100 RGB Midnight Gold :

Il est temps de découvrir ensemble ce K100 RGB Midnight Gold. De prime à bord à la sortie de boîte, il est clairement massif et lourd ! Mais il est aussi particulièrement esthétique avec son coloris doré sur sa plaque de couche en aluminium. Sur la gauche, nous découvrons 6 touches macros qu’il sera possible de paramétrer via le logiciel iCUE de Corsair. Sur le haut du clavier, nous avons la grosse spécificité du K100, la roue de contrôle avec deux boutons à ses côtés (profil + lock Windows). Au centre, le logo Corsair trône sur une sorte de cadre plus contrasté. On y retrouve d’ailleurs un petit chiffre quand le clavier est branché, pour indiquer le numéro du profil de gestion utilisé. Plus à droite maintenant, il y a un classique bouton mute et la molette du son. Juste en dessous, d’ailleurs, on trouve 4 boutons multimédias permettant de gérer le son de son PC. Sinon, le reste des touches est relativement classique, mise à part la présence de keycaps en PBT, sans parler du lot de touches supplémentaires disposant d’un revêtement caoutchouc rugueux.

Pour aller plus loin :
[LABO] Corsair Dominator Platinum RGB 6600 MT/s CL32

Parlons maintenant du repose-poignets magnétique et détachable fournit par Corsair avec son K100 RGB. Il est dans une matière très agréable sous les mains et il possède des petites perforations que l’on sent quand on y passe les doigts. Il est aussi tout moelleux et agréable, à l’instar du MK750 de Cooler Master que nous avions testé à l’époque.

Corsair K100 RGB Midnight Gold

Et de dos, ça donne quoi ?

Corsair a travaillé son clavier jusqu’au bout. Effectivement, à l’arrière, nous avons le droit à des pattes surélévatrices sur deux niveaux et surtout un passage de câbles. Nous trouvons aussi des patins en caoutchouc pour maintenir le clavier en place et éviter qu’il ne glisse inopinément. Dans le bas, nous remarquons un petit K100 pour nous rappeler quel clavier nous utilisons.

Corsair K100 RGB Midnight Gold

 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires