Test – Asus ROG Strix B550-E Gaming et le Ryzen 3600X

11

Chipset B550 et tour du propriétaire :

Le chipset B550 :

Cette Asus ROG Strix B550-E Gaming est architecturée autour du nouveau chipset d’AMD, le B550. Cette carte mère dispose d’un socket AM4 qui peut accueillir les Ryzen de troisième génération ainsi que l’assurance de la compatibilité avec les futurs processeurs Ryzen basés sur l’architecture « Zen 3 ».
C’est une information importante à prendre en considération si vous étiez tenté par une carte mère B550, vous devez disposer au minimum d’un processeur de troisième génération ! Maintenant, rien ne nous dit que certaines marques ne proposeront pas des bios compatibles puisque rien dans la conception de la carte n’empêche cette retro-compatibilité.

Voici un tableau qui devrait vous permettre de visualiser plus facilement la compatibilité des différents chipset d’AMD.

Compatibilité chipset et processeurs Ryzen chez AMD

Il s’agit aussi du second chipset AMD à prendre en charge le PCIe 4.0 offrant des performances de stockage plus élevées que sur la génération précédente. Le PCIe 4.0 intégré à ce chipset B550 double la bande passante face au PCIe 3.0. Pour rappel, afin de pouvoir bénéficier du PCIe 4.0, vous devrez opter obligatoirement pour un processeur Ryzen de troisième génération.

Le tour du propriétaire :

La ROG Strix B550-E Gaming mesure 305 mm x 244 mm ce qui correspond au format ATX. Elle dispose d’un socket AM4. Les couleurs dominantes sur le PCB sont le noir et le gris avec des touches de rose. Le design change par rapport au modèle identique mais disposant du chipset B450. Nous vous en reparlons par la suite.

Comme c’est le cas pour une grande partie de la gamme ROG, elle dispose du système AURA avec deux zones disposant d’un rétroéclairage RGB. La gestion de celles-ci se paramètre via le logiciel Armoury Crate. Il est cependant possible de les désactiver, assez facilement, via le bios, si vous n’en êtes pas friand.

Les différents radiateurs :

Débutons le tour du propriétaire avec les radiateurs qui sont au nombre de trois !
Tout d’abord, les deux radiateurs situés sur le dessus de la carte mère et qui recouvre l’étage d’alimentation. Ces deux radiateurs sont indépendants et ne disposent pas de caloduc. Le cache plastique, disposant d’un rétroéclairage RGB et qui recouvre les connectiques arrières vient recouvrir en partie l’un des deux radiateurs. Nous sommes ici sur un système entièrement passif.

Le troisième recouvre le chipset et bénéficie d’une surface assez importante mais de faible hauteur afin de permettre facilement la mise en place des cartes graphiques. On y retrouve le logo Asus ROG doté d’un système de rétroéclairage RGB.

La carte peut également accueillir deux SSD de type M.2. Ils bénéficient chacun d’un radiateur sous lequel se trouve un pad thermique dont le rôle est de faciliter la dissipation de la chaleur de votre SSD.

Pour aller plus loin :
Test : NZXT H7 Flow White

Le socket et les PCIe :

L’espace autour du socket est assez bien dégagé et sera assez facile à isoler avec de la gomme pour les tests sous froid. Cette Strix B550-E Gaming peut accueillir au maximum quatre barrettes mémoires de DDR4. Elle supporte les kits mémoires en dual channel jusque 4400 MHz+ (OC) et pour une quantité maximale de 128 GB.

On retrouve deux ports PCIe 4.0 16x qui fonctionneront en x8/x8 si vous optez pour du SLI ou du CrossfireX. Le troisième emplacement est un PCIe 3.0 x16 ainsi que deux PCIe 3.0 x1.

Enfin, du côté de l’alimentation, la carte dispose d’un connecteur 24 pins et d’un 8 + 4 pins à coté des étages d’alimentation.

Le prix du B550 plus élevé que celui du B450 :

Il ne fallait pas être devin pour se douter que le prix des cartes mères B550 serait plus élevé que celui des B450. L’arrivée de la compatibilité avec le PCI-e 4.0 et le support de la future génération des processeurs Ryzen ont du poids dans la balance. Maintenant, si on observe le modèle qui nous occupe, la ROG Strix B550-E Gaming, disponible sur le chipset B450, B550 et X570, on peut noter quelques différences.

Comparatif Strix Gaming sur B450, B550 et X570Comme nous allons le voir à la page suivante, l’étage d’alimentation se montre plus costaud et on peut voir débarquer aussi un debug LED, qui reste pour moi un élément essentiel lorsque vous désirez overclocker. On peut aussi apercevoir la présence d’un radiateur sur les deux emplacements SSD M2, ce qui n’était pas le cas sur la version B450.

Le prix du modèle Strix B550-E Gaming que nous testons aujourd’hui est de 289,90 euros. Selon nos sources, les autres modèles d’Asus devraient se monnayer à partir de 170 euros pour la série TUF Gaming et de 215 euros pour la version B550-F Gaming sans wifi.

S’abonner
Notifier de
guest
11 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
banovic dragos
banovic dragos
23 avril 2021 18h47

Q-Code table d3

Lestdown
17 juin 2020 21h57

Salut, je viens de faire comme tu la fais, par contre est-ce que c’est normal que le vcore et la fréquence reste fixe ? Est-ce bon pour du h24 ?

Lestdown
17 juin 2020 23h26
Répondre à  Lestdown

De toute façon je ne suis pas stable à 4,25 pour 1,352 vcore, je dois pas avoir une aussi bonne puce que toi, du coup tant pis je règle le performance pbo au level 3 et je pense que je n’aurai pas mieux. ?

pyvesd
pyvesd
17 juin 2020 11h25

-1 pour la non rétrocompatibilité avec zen+ surtout que le x570 l’accepte !! C’est quoi ce bridage/segmentation chez AMD?? ca aurait été le chipset parfait sans ca. un test prévu avec un 2600 pour le fun ?

Lestdown
17 juin 2020 7h47

Bonjour, mon 3600x stock sur une asus x570 i gaming fait des piques de tension à plus de 1,40. Je me demande en voyant votre oc sur tout les cœurs à 1,35 si ma carte mère ne fonctionne pas avec un trop gros vcore en auto, ce qui me ferait moin consommer et chauffer. Merci d’avance pour votre aide

Chris34
Chris34
16 juin 2020 20h03

Heu ya que moi que ca choque une carte mère 289€ alors que genre il y a 4-5 ans une z97 gaming 7 c’est 149-159€ avec les memes équipements (équivalents de génération) alors que tout est dans le CPU…