Test : 16 GB Textorm 3200 MHz CL16

Overclocking H24 chez Intel :

Avant de débuter :

Tout d’abord, ce n’est pas le prix du kit mémoire qui détermine ses capacités en overclocking. Le plus important, comme nous vous en parlions en page 2, est de bien identifier et vous renseigner sur le kit que vous désirez acheter. Il est assez facile aujourd’hui de connaître les puces qui équipent les différents modules disponibles à la vente et ainsi avoir une idée de ce que vous pourrez en tirer.

L’overclocking mémoire est pour moi et pour beaucoup de mes confrères, plus compliqué que celui de votre processeur ou de votre carte graphique. En plus, cela demande beaucoup de temps afin de trouver un profil performant et stable. De plus, l’impacte de l’overclocking mémoire est assez faible dans les résultats sauf sur certains benchmarks bien spécifiques.

Enfin pour finir, d’autres facteurs entre en compte, comme le type de puces qui équipent le module mémoire, l’IMC (contrôleur mémoire) de votre processeur ainsi que votre carte mère. Certains modèles comme notre Impact et l’APEX par exemple, sont mieux armés dans ce domaine.

Voyons comment débuter :

Avant toute chose, pour rappel, ces kits disposent d’un PCB A2 et de puces que nous pensons être des C-die. Autrement dit, pas les plus dociles pour l’overclocking.

Pour overclocker votre kit mémoire, il existe plusieurs façons. L’une des plus simple est d’augmenter la tension de la mémoire à 1.5 volts et de monter par palier la fréquence mémoire. Ici, au vue des puces, notre approche va être différente. En effet, augmenter la fréquence de 1.35 v à 1.5 v n’a aucun effet et ne nous permet pas de monter en fréquence.

Nous allons augmenter la fréquence par pallier et si cela ne passe pas, relâcher les timings afin de voir si cela permet d’atteindre le palier suivant. Donc, au niveau de notre BIOS, nous allons modifier la fréquence et les timings. Après plusieurs tentatives, nous sommes parvenus à être parfaitement stable à 3600 MHz 18-20-20-40 à 1.35 volt et à 4000 MHz 20-22-22-44, toujours à 1.35 volt.

Voyons l’impacte sur les performances de notre configuration Intel.

Comme on peut le voir, le gain est non négligeable et les performances grimpent surtout avec une fréquence de 4000 MHz et malgré des timings de 20-22-22-44. Nous préparons un dossier afin de juger de l’impacte de l’overclocking sur les performances en jeux, dans des applications 3D mais aussi et surtout, l’intérêt d’opter pour 32 GB en lieu et place des 16 GB.

Page: 1 2 3 4 5 6 7 8

Partager
Publié par
CornerJack

Publications récentes

Découverte du clavier Ducky Year of the Rat

Ducky des claviers particuliers... Ducky est depuis longtemps une marque très réputée en matière de…

27 février 2021

[LABO] Asus ROG Maximus XIII APEX

Comme nous vous le laissions sous entendre hier, l'Asus ROG Maximus XIII APEX vient de…

27 février 2021

Test : Silverstone Sugo 15

Il y a quelques semaines en arrière, nous vous proposions le test d'un boîtier mini-ITX…

27 février 2021

Certaines cartes CMP Nvidia utilisent des GPU Turing

Lorsque Nvidia nous a annoncé l'arrivée sur le marché de sa solution CMP dédiée aux…

26 février 2021

Live Hardware : soirée spéciale ce soir à 20h

Nous avons le plaisir de vous annoncer ce soir une bonne petite soirée communautaire Live…

26 février 2021

Les Z590 débarquent au sein du labo…

Comme vous avez pu le constater, les cartes mères architecturées autour du chipset Z590 commencent…

26 février 2021