Test : 16 GB Textorm 3200 MHz CL16

0
4110

Test sur la configuration AMD :

Pourquoi avoir choisi deux plateformes de tests ? Afin de pouvoir vous donner une idée des différences de performances entre les deux configurations. De plus, à l’heure actuelle, il est assez courant d’upgrader sa configuration en passant de chez Intel vers AMD ou inversement tout en conservant son kit mémoire. Afin de garder des résultats cohérents, nous avons activé le profile DOCP dans le bios, fixé la fréquence FCLK à 1800 MHz et désactivé Gear mode.

  • Carte mère : Asus Crosshair VIII DARK Hero
  • Processeur : Ryzen 9 5600X à 4.5 GHz (45×100 MHz) 1.20 volt
  • Mémoire : 16/32 Go Textorm 3200 MHz 16-18-18-36 à 1.35 volt
  • Carte graphique : MSI GT710
  • Système de refroidissement : EK customs + radiateur de 480 mm
  • Alimentation : Super Flower Platinum 1600w
  • Système d’exploitation : Windows 10 64 bits (version 1909)
  • Écran : Asus PG27UQ

Aida 64 :

Logiciel AIDA64Il s’agit d’un logiciel capable de vous fournir de nombreuses informations à propos de votre configuration mais qui à surtout la particularité de disposer d’un benchmark mémoire. Celui-ci va calculer la vitesse de lecture, d’écriture, de copie ainsi que la latence de votre kit mémoire. Il est très souvent utilisé notamment pour comparer des kits mémoires entre eux. C’est un excellent outils si vous voulez comparer les performances de votre kit mémoire avec ceux que nous avons déjà eu l’occasion de tester.
La version utilisée pour les tests est la v6.32.5600

Changement de plateforme et nouveaux résultats face à nos précédents tests avec le Ryzen 5 3600X. Ici, le passage à un processeur Ryzen 9 5900X et ses dix cœurs, nous offrent des graphiques plus proches de ceux obtenus avec notre plateforme Intel. C’est donc en toute logique que nous retrouvons notre kit Textorm en dernière position à cause de sa fréquence de 3200 MHz. Les performances sont bien meilleures que sur la plateforme Intel grâce aux deux cœurs supplémentaires de notre 5900X.

En écriture et copie, les graphiques ressemblent à ceux que nous avons obtenu sur notre configuration Intel, bien que les performances soient en retraits en écriture. Les deux graphiques parlent d’eux-mêmes avec toujours une place de bon dernier pour le sample du jour.

Ce graphique parle de lui-même et montre l’impact que subissent les kits mémoires dont la fréquence est supérieure à 3700 MHz et qui passe sur un ratio 1:2. Jusque 3733/3800 MHz, le lien entre le Infinity Fabric (ou FCLK) et la fréquence mémoire se fait sur un ratio 1:1, après, ça se complique. AMD préconise d’ailleurs pour bénéficier des meilleures performances d’opter pour un kit ayant une fréquence de 3600 MHz. C’est ce qui permet enfin à notre kit Textorm de remonter dans le classement.

Plus la fréquence est haute et plus il est possible de réduire le fossé qui se creuse avec les kits cadencés à 3600 MHz.

Geekbench 3.4.2 :

Logiciel Geekbench 3.4.2Il s’agit d’un benchmark disponible en plusieurs révisions, la version 5 venant d’ailleurs de débarquer depuis quelques semaines. Il permet d’obtenir deux scores : l’un en single et l’autre en multi. En utilisant ce benchmark, nous allons nous focaliser sur les performances obtenues sur le score dit « Memory Multi-Core » qui permet de différencier les performances mémoires.
La version utilisée pour les tests est la 3.4.2

Même constat que pour AIDA64. Les kits conservant une synchronisation 1:1 se montrent plus performant. Comme vous pouvez le constater, les résultats se jouent dans un mouchoir de poche.

Sur notre plateforme de tests AMD, le Textorm 3200 MHz cL16 gagne des points malgré une position toujours identique au classement ! Pour rappel, il était de 5725 points sur la configuration Intel et passe ici à 7093 points. L’impacte du Ryzen 9 5900X se fait directement ressentir.

Geekbench 5.2.5 :

Capture Geekbench 5.2.5Nous avons décidé d’ajouter ce benchmark supplémentaire mais pourquoi ? Le benchmark CPU fait appel à de nouveaux tests qui simulent plus fidèlement les tâches auxquels sont confrontés les processeurs face aux applications récentes. Geekbench 5 augmente également la mémoire utilisée lors du benchmark pour mieux rendre compte de l’impact de ce paramètre dans les résultats du CPU. Actuellement, nous conserverons les deux puisque la version 3 est encore largement utilisée.

Sur la plateforme AMD et sous Geekbench 5.2.5, on remarque que les performances sont liées à la fréquence et aux timings mais aussi aux subtimings, beaucoup plus que sur la plateforme Intel.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires