DeepCool va t-il devoir jeter l’éponge en Europe ? [Spoiler : non]

0

Il y a quelques temps, on apprenait que DeepCool avait été blacklisté par le gouvernement américain. Concrètement, la filiale Beijing DeepCool Sci-Tech Co qui opère aux USA a été informée le 12 juin 2024 par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor des États-Unis du placement sur la liste SDN (Specially Designated Nationals and Blocked Persons) de l’entreprise Beijing DeepCool Industries.

DeepCool Russie embargo

Le motif de cette histoire serait la vente de produits à la Russie à des entreprises figurant sur la liste noire édictée par les USA…Quand on connait les productions de DeepCool, c’est déjà un étonnement. Mais le second étonnement vient du fait que très rapidement, les produits de la marque ont commencé à disparaitre du marché, mais pas seulement aux USA mais aussi en Europe et particulièrement en France. Nous avons pu constater progressivement les produits disparaitre du magasin officiel de la marque sur Amazon. Une conséquence pour le coup plus logique compte tenu du pays d’origine d’Amazon. Contactés par nos soins, d’autres revendeurs français disposant de relations directes avec DeepCool nous ont confirmé n’avoir aucun problème.

DeepCool : la Russie à l’origine des sanctions

L’origine des soucis se trouverait donc dans deux sociétés russes placées sur la liste des sanctions par les autorités US. Aktsionernoe Obshchestvo Taskom et OOO Novi AI Ti Proekt. Il semble que DeepCool a utilisé la première pour sa logistique, et a vendu divers boîtiers, refroidisseurs et blocs d’alimentation à OOO Novyi Ai Ti Proekt qui est un fabricant de mémoire/ordinateurs avec lequel ils traitaient directement.

Publicité

Profitant de nos relations avec la marque nous avons pu poser des questions à l’état major de l’entreprise. DeepCool indique que ses équipes ont immédiatement déclenché une procédure pour comprendre ce qui s’était passé et comment solutionner le problème. A aucun moment dans nos échanges, nous n’avons perçu une volonté de contestation. La communication s’est orientée sur le fait que l’entreprise allait s’assurer de produire un contrôle de conformité et de prévention des risques. Tout ceci en réaffirmant son engagement envers les lois et réglementations des pays dans lesquels elle opère, DeepCool a néanmoins indiqué que les deux entreprises russes citées plus haut n’avaient pas été sanctionnées pendant la période où elle leur vendait des composants. Enfin, le volume d’affaire réalisé avec ces entreprises serait très limité (on évoque un million de $).

La position actuelle serait donc d’accepter la décision (difficile de faire autrement) et de se défendre sur le terrain juridique avec ces arguments sur le territoire US pour obtenir légalement un blanc seing.

La marque DeepCool pas vraiment menacée

Mais au fil de la conversation nous avons compris que l’avenir de DeepCool sur le marché européen et même ailleurs n’était pas vraiment menacé. En effet, en lisant entre les lignes, on comprend que la sanction est limitée à l’entreprise Beijing DeepCool Industries qui est l’exportateur de la marque…C’est donc l’exportateur qui est juridiquement touché et non la marque en elle-même. D’après nous, la parade semble donc limpide : très rapidement une autre société va s’occuper d’exporter la marque à l’extérieur de la Chine. C’est un cas déjà vécu pour d’autres entreprises blacklistées de la même manière. En France, factuellement il n’y a aucun problème pour la marque à l’exception de sa distribution par Amazon. Voilà pourquoi on peut affirmer que l’avenir des produits DeepCool n’est clairement pas menacé chez nous mais qu’un trou d’air chez Amazon s’annonce pour quelques semaines…Dommage car c’est là que les prix de la marque sont les plus compétitifs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajoute un commentaire
Entre ton speudo ici