Test : carte mère NZXT N7 Z490 Black

0
2853

L'overclocking :

Impossible de réaliser des tests comparatifs de performances avec nos autres cartes mères architecturées en Z490 avec ce souci de BIOS concernant le profil XMP. Nous allons donc nous contenter de réaliser un overclocking manuel du processeur afin de s’assurer que le BIOS le permet.

Protocole :

Comme à notre habitude, nous allons débuter les tests en choisissant, via le BIOS, une fréquence de départ appliquées sur les 10 cœurs. J’ai opté pour une fréquence de 5000 MHz en 50 x 100 avec une tension de 1.2 volt. L’idée est ensuite, dans l’OS, de tester la stabilité sur plusieurs run de Cinebench R15. Ensuite, j’augmente par palier de 100 MHz en vérifiant si ça passe. Si ce n’est pas le cas, j’augmente la tension par palier de 0.05 volt.
L’idée est de se faire « rapidement » une idée de la fréquence max benchable. Pour de l’overclocking H24, il faudra bien sûr prendre plus de temps pour affiner la tension afin de lui fournir le minimum nécessaire.

L’overclocking manuel :

Première constatation, le score à 5GHz à Cinebench R15 avec les 10 cœurs actifs à cette fréquence semble cohérent face à celui obtenu avec le 10900K à stock. Pour rappel, on a remarqué que lors de nos tests multi-threads, les cœurs se fixaient à une fréquence de 4900 MHz. L’écart de 58 points est donc logique avec le gain de 100 MHz.

Attention, afin d’éviter un vdroop trop important sur le 10900K, j’ai opté pour le « Level 1 » dans le BIOS. Comme le montre le schéma, le principe est de garder une tension constante lors de mes tests. Si vous ne choisissez pas cette option, la fréquence risque de chuter lorsque le CPU sera sollicité. Nous avons choisi un AVX de 0, étrangement, il faut laisser l’option sur AUTO, afin de ne pas avoir d’AVX négatif, même dans les applications AVX.

Si l’overclocking à 5 GHz et à 5.1 GHz ne pose aucun souci, à partir de 5.2 GHz, les choses se compliquent. Le i9-10900K que nous utilisons a déjà été testé sur plusieurs cartes mères, ce qui fait que nous connaissons son potentiel. Il peut monter jusqu’à 5.35 GHz pour une tension de 1.36 volt.

Ici, le souci, c’est qu’à partir de 5.2 GHz, la fréquence n’est plus stable et même en montant la tension. De plus, le score n’augmente plus. Inutile d’aller plus loin et d’appliquer plus de tension. Les températures sont pourtant très bonnes pour les différents cœurs et correctes pour les VRM. L’étage d’alimentation semble montrer ses faiblesses dans cet exercice d’overclocking.

L’overclocking mémoire :

Impossible actuellement de tester ce point au vu des soucis rencontrer avec le BIOS actuel. Pour rappel, impossible d’activer un profil XMP supérieur à 3600 MHz.

Contenu en rapport

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires